Open d'Australie (H) : Nadal et Federer avancent sereinement, Cilic passe grâce à un miracle

Open d'Australie (H) : Nadal et Federer avancent sereinement, Cilic passe grâce à un miracle©Media365
A lire aussi

Nicolas Kohlhuber, publié le vendredi 18 janvier 2019 à 10h50

Roger Federer n'a eu aucun mal à se défaire de Taylor Fritz pour atteindre les huitièmes de finale de l'Open d'Australie. En passant 1h30 sur le court, le Suisse s'est évité une dépense d'énergie inutile et affrontera Stefanos Tsitsipas avec tous les voyants au vert. Rafael Nadal a éliminé Alex De Minaur dans un contexte a peine plus accroché.

Contre le 50eme mondial, Roger Federer n'a pas fait de détail. Le Suisse n'a passé que 91 minutes sur le court de la Rod Laver Arena pour écarter Taylor Fritz (6-2, 7-5, 6-2) et rejoindre les huitièmes de finale. Le double tenant du titre a été impeccable et agressif pour s'offrir un match tranquille. Il n'a jamais été mis en danger et a pu s'éviter une dépense d'énergie inutile. Le natif de Bâle a été efficace sur sa première balle (40/43) mais aussi sur les retours : les ingrédients nécessaires pour offrir un véritable récital. Roger Federer a gagné six jeux blancs et a été supérieur à son jeune adversaire dans tous les compartiments du jeu. En enchaînant six jeux consécutifs à partir de son premier jeu de service, il s'était mis dans les meilleures conditions pour remporter le premier set. Le troisième set a suivi exactement la même trame. Et quand la deuxième manche s'étire jusqu'à 7-5, le joueur de 37 ans ne s'affole pas et breake à 6-5. Si ce set n'est pas passé loin de se décider au tie-break, il n'a pas duré si longtemps que ça : 44 minutes. Le dernier set a été une copie conforme du premier. A l'image de son incroyable efficacité depuis le début du tournoi, le numéro 3 mondial a validé son succès sur sa première balle de match. Au prochain tour, l'opposition risque d'être un niveau au-dessus. Stefanos Tsitsipas sera le prochain adversaire de Roger Federer. Le joueur de 20 ans a pris le meilleur sur Nikoloz Basilashvili (6-3, 3-6, 7-6 (7), 6-4) dans le duel des jeunes outsiders. Le natif d'Athènes a su mieux tenir son service pour rallier la deuxième semaine d'un Grand Chelem pour la seconde fois de sa carrière.

Revenants et jeunes talents

Le Grec n'est pas le seul jeune talent à briller en Australie. Frances Tiafoe a gagné le match marathon du jour. L'Américain a eu besoin de cinq sets pour éliminer Andreas Seppi. Malgré le premier set perdu au tie-break, le joueur de 20 ans n'a rien lâché. Même mené deux sets à un, il a su revenir pour l'emporter et se qualifier en huitièmes de finale. Il y affrontera un éternel espoir : Grigor Dimitrov. La tête de série numéro 20 n'a fait qu'une bouchée de Thomas Fabiano (7-6 (5), 6-4, 6-4). Et si celui qui a été numéro 3 mondial revenait au premier plan ? Karen Khachanov est dans la lumière depuis son titre au Masters 1000 de Paris. Mais l'étiquette d'outsider ne lui a pas porté chance. Il a été surclassé par Roberto Bautista Agut. L'Espagnol confirme son excellent début de saison en éliminant le numéro 11 mondial en trois sets (6-4, 7-5, 6-4).

Nadal solide face au courage de De Minaur

Thomas Berdych se plait en Australie. Le joueur tchèque qui revient après une longue blessure semble avoir retrouvé son niveau. Ce vendredi matin, il a éliminé le numéro 16 mondial, Diego Schwartzman. C'est la deuxième tête de série qui est accroché au tableau de l'actuel 57eme mondial depuis le début de la semaine. En jouant quatre sets accrochés, il a même prouvé que son physique pouvait tenir quand le match dure. De bon augure avant d'affronter Nadal. Mais il lui faudra être encore meilleur pour espérer rivaliser avec l'Espagnol. Le numéro 2 mondial a infligé une correction à Alex De Minaur (6-1, 6-2, 6-4). Ce score est d'autant plus impressionnant que le jeune australien n'a jamais cédé. Le local du tournoi s'est battu jusqu'au bout. Il a sauvé cinq balles de match avant de céder. Dans le premier set, il a joué les yeux dans les yeux avec Rafa. Mais ce dernier a fait du Nadal. Quand la machine est lancée, rien ne peut l'arrêter. Après trois jeux équilibrés et une balle de break sauvée, le Majorquin a pris le service de son adversaire et a livré une solide prestation. Il n'a alors plus jamais été inquiété, commençant chaque set par un break. Secoué dans certains jeux par un jeune joueur, le tennisman de 32 ans a haussé son niveau quand il le fallait pour imposer un rythme de croisière élevé. La marque des grands. La preuve qu'il faudra encore compter sur lui cette quinzaine.

Cilic au bout de la nuit

A 1h du matin, Marin Cilic était encore sur les courts de Melbourne. Le Croate a du s'employer pour renverser une situation bien mal embarquée face à Fernando Verdasco (4-6, 3-6, 6-1, 7-6 (8), 6-3). Le numéro 7 mondial s'est heurté à la résistance de l'expérimenté espagnol. En se faisant prendre son service d'entrée puis en ne convertissant qu'une de ses six balles de break, le vainqueur de la dernière Coupe Davis n'arrivait pas à prendre le match à son compte. Lors de la deuxième manche, il n'a eu aucune chance de prendre les devants, notamment à cause de ses nombreuses fautes directes. Fernando Verdasco n'en demandait pas tant. Mais alors qu'il se dirigeait vers la victoire, il a été surpris par le réveil de Marin Cilic. Un cinglant 6-1 en 36 minutes a permis au Croate de reprendre son destin en main. Temporairement. Dans un quatrième set engagé, Fernando Verdasco a eu l'occasion de plier le match dans le tie-break. Mais l'Espagnol a craqué au moment de conclure. Une double-faute l'a empêché de convertir sa deuxième balle de match. Marin Cilic en a alors profité pour faire la différence et égaliser à deux sets partout sur sa première balle de set. Et comme souvent dans un tel contexte, le joueur passé si proche de la victoire voit la défaite arriver très vite. Dans le dernier set, Marin Cilic fait parler son mental et son physique pour finalement faire respecter la logique. Un break rapide l'a bien aidé. Miraculé, il n'a alors plus lâché cet avantage pour aller s'imposer et rejoindre Roberto Bautista Agut en huitièmes de finale.

OPEN D'AUSTRALIE (Australie, Grand Chelem, dur extérieur, 2 550 000 €)
Tenant du titre : Roger Federer (SUI)

3eme tour
Djokovic (SER, n°1) - Shapovalov (CAN, n°25)
Goffin (BEL, n°21) - Medvedev (RUS, n°15)
Fognini (ITA, n°12) - Carreno Busta (ESP, n°23)
J.Sousa (POR) - Nishikori (JAP, n°8)

A.Zverev (ALL, n°4) - Bolt (AUS, WC)
Herbert (FRA) - Raonic (CAN, n°16)
Coric (CRO, n°11) - Krajinovic (SER)
Pouille (FRA, n°28) - Popyrin (AUS, WC)

Cilic (CRO, n°6) bat Verdasco (ESP, n°26) : 4-6, 3-6, 6-1, 7-6 (8), 6-3
Bautista Agut (ESP, n°22) bat Khachanov (RUS, n°10) : 6-3, 7-5, 6-4
Tsitsipas (GRE, n°14) bat Basilashvili (GEO, n°19) : 6-3, 3-6, 4-6 (7), 6-4
Federer (SUI, n°3) bat Fritz (USA) : 6-2, 7-5, 6-2

Tiafoe (USA) bat Seppi (ITA) : 6-7 (3), 6-3, 4-6, 6-4, 6-3
Dimitrov (BUL, n°20) bat Fabbiano (ITA) : 7-6 (5), 6-4, 6-4
Berdych (RTC) bat Schwartzman (ARG, n°18) : 5-7, 6-3, 7-5, 6-4
Nadal (ESP, n°2) bat De Minaur (AUS, n°27) : 6-1, 6-2, 6-4




Vos réactions doivent respecter nos CGU.