Nadal espère pouvoir jouer contre Federer et sera sans doute forfait à Miami

Nadal espère pouvoir jouer contre Federer et sera sans doute forfait à Miami©Media365
A lire aussi

Aurélie SACCHELLI, publié le samedi 16 mars 2019 à 09h56

Vainqueur de Karen Khachanov en quarts de finale du Masters 1000 d'Indian Wells, Rafael Nadal a bien failli abandonner en raison d'une douleur au genou droit. Il espère pourtant pouvoir jouer contre Roger Federer ce samedi en demi-finale. Mais il semble en tout cas proche d'un forfait pour le Masters 1000 de Miami.

L'épisode 39 de la saga Federer-Nadal aura-t-il bien lieu ce samedi en demi-finales du Masters 1000 d'Indian Wells ? Rien n'est moins sûr, au vu de l'attitude de l'Espagnol à la fin de son quart de finale contre Karen Khachanov (remporté 7-6, 7-6) car il semblait souffrir du genou droit. « Ce n'est pas tous les jours qu'on dispute un quart de finale à Indian Wells (c'est tout de même la 11eme fois de sa carrière, ndlr) donc j'ai essayé d'être concentré et de donner mon meilleur. Je suis heureux d'être en demies. C'est une bonne chose pour moi et je suis content de la façon de la façon dont je joue depuis le début du tournoi. J'adore jouer sur dur mais mon corps n'aime pas trop. Ce serait bien que dans quelques années, dans 15 ou 20 ans, on mette au point une surface moins traumatisante pour les organismes. On va peut-être en payer le prix quand on aura 45 ans ou plus et ce ne sera pas très beau. Quand on voit comment d'anciens joueurs marchent, c'est dur parfois. Je suis habitué à jouer avec des problèmes, donc j'essaye juste de rester concentré. Bien sûr, mon objectif est d'être prêt pour demain (samedi) mais je ne sais pas comment je serai quand je me réveillerai », a expliqué le joueur de 32 ans en conférence de presse.


Nadal n'a plus battu Federer depuis cinq ans

Il est ensuite revenu sur sa rivalité légendaire avec Roger Federer, qu'il a déjà battu 23 fois sur 38, mais plus depuis janvier 2014 : « Nous avons deux styles différents, deux façons de de comprendre notre sport, mais en même temps, nous sommes deux joueurs avec une bonne relation, après toutes les choses que nous avons traversées durant notre carrière, à tenter de remporter les trophées les plus importants. Tout cela rend nos matchs vraiment spéciaux. C'est beau d'avoir la chance de continuer à être à un haut niveau, d'aller loin dans les tournois les plus importants, à ce moment de notre carrière. » Interrogé s'il serait présent la semaine prochaine à Miami, où le tournoi se déroulera désormais dans l'antre de l'équipe de football américain des Miami Dolphins, Rafael Nadal, qui n'a jamais gagné en Floride (cinq défaites en finale), s'est montré évasif : « Je ne sais pas comment si l'atmosphère du tournoi sera la même que dans un stade de NFL. Je vous le dirai si je vais à Miami... » Avec son genou douloureux et la saison sur terre battue qui débute en avril, « Rafa » va sans doute vouloir se préserver.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.