Murray : ''Quand je repense à la Coupe Davis...''

Murray : ''Quand je repense à la Coupe Davis...''©Media365
A lire aussi

Thomas Siniecki, publié le vendredi 26 juin 2020 à 08h15

Andy Murray, vainqueur assez convaincant de James Ward (6-3, 7-5) lors de la troisième journée de la Battle of the Brits, a fait le point sur son état technique et physique, lui qui se remet d'une énième blessure à l'aine.



Andy Murray est apparu essoufflé en fin de rencontre, jeudi soir après son succès contre James Ward (6-3, 7-5) lors de la Battle of the Brits, mais même lorsqu'il était n°1 mondial, c'était déjà une de ses constantes de montrer un visage des mauvais jours. Après son deuxième succès en trois jours, sa seule défaite ayant été concédée mercredi après deux heures et demie de jeu face à Kyle Edmund (6-7, 7-6, 7-5), Andy Murray est d'ores et déjà qualifié pour les demi-finales de ce petit tournoi exhibition indoor - à huis clos, bien sûr - qui voit les joueurs britanniques s'escrimer entre eux.

« C'était très dur, je n'ai pas forcément très bien joué, il y a eu plusieurs très longs jeux qui ont fait la différence, résumait l'Ecossais sur Eurosport juste après le match. A certains moments, il a réussi à très bien servir, mais j'ai retourné de manière plus offensive. Il a bien résisté, physiquement c'était très difficile. » Quant à son état global, Andy Murray se montre plutôt rassurant : « Je ressens parfois quelques petites gênes, mais quand je repense à ce que je ressentais en Coupe Davis en fin de saison dernière... Sur les mouvements, c'était sans doute le meilleur de mes trois matchs, même si là je suis extrêmement fatigué. »

« Je fais très attention à ma posture et à mon dos »

Il n'avait disputé que le premier match de poules face au Néerlandais Tallon Griekspoor (victoire 6-7, 6-4, 7-6), ne participant plus ensuite au parcours jusqu'en demies. C'était un vrai coup d'arrêt dans son retour qui semblait encourageant, après son opération de la hanche en début d'année 2019. S'il avait renoncé à demander une invitation pour l'US Open, il avait ensuite battu Stan Wawrinka en finale à Anvers, fin octobre. Puis le 129eme joueur mondial n'avait pas participé, en début d'année, à l'Open d'Australie, gêné cette fois à l'aine.

« J'essaie d'être un peu plus agressif sur mes coups droits d'attaque, conclut-il quant à son jeu. C'était très dur mercredi, là c'est très fatigant, évidemment je fais très attention à ma posture et à mon dos. J'ai essayé d'être très défensif au début, assez bas sur ma ligne, puis de garder la balle dans le court et de jouer très en sécurité, sans faire trop de fautes. »

Vos réactions doivent respecter nos CGU.