Milan : Un mois après Roland-Garros, Hamou refait déjà des siennes

Milan : Un mois après Roland-Garros, Hamou refait déjà des siennes©Media365
A lire aussi

Aurélien CANOT, publié le mercredi 28 juin 2017 à 09h36

Maxime Hamou a de nouveau fait parler de lui, mardi lors du tournoi Challenger de Milan, où son adversaire et vainqueur Jonathan Eysseric avait beaucoup de mal à digérer l'attitude de son compatriote.

Maxime Hamou, vous vous souvenez ? Mais si, ça vous parle forcément ! Ce jeune joueur français sorti des qualifications qui avait ensuite pris une raclée contre Pablo Cuevas et avait fait davantage parler de lui pour les chips qu'il avait mangées avec une grande impolitesse et beaucoup de bruit devant la presse en conférence de presse, avant de scandaliser l'opinion publique pour avoir tenté d'embrasser à plusieurs reprises en pleine interview la journaliste d'Eurosport Maly Thomas. Des faits venus s'ajouter à un CV déjà bien large du Nîmois, très hautain face aux micros des médias et loin d'être un exemple non plus sur les terrains.

Le jeune tennisman français de 22 ans a d'ailleurs visiblement dépassé encore les bornes sur le court, mardi à Milan face à un autre Français Jonathan Eysseric. Ce dernier s'est imposé en trois sets (6-1, 1-6, 6-3) lors du premier tour de ce tournoi Challenger italien, mais après la rencontre, ce n'est pas sa victoire qu'Eysseric avait à l'esprit, mais le comportement de son adversaire, qu'il considérait pourtant comme un ami avant le début de la partie. Deux heures plus tard, ce n'était en revanche plus du tout le cas et le numéro 95 au classement ATP avait beaucoup de mal à décolérer.

« J'ai rarement vu un manque d'éducation pareil sur un terrain de tennis, surtout quand tu considères ce mec comme un ami. Il mérite ce qui lui arrive finalement. Pour ma part, c'est terminé », pestait le natif de Saint-Germain-en-Laye, toujours pas calmé ensuite au micro d'Eurosport. « Il n'a pas arrêté de l'ouvrir et d'hurler pendant tout le premier set, à faire genre : « Je suis mal, je suis mal, je n'aurais jamais dû venir ici bla-bla-bla. » Et Eysseric de livrer encore quelques détails qui l'ont rendu dingue sur le moment, et qu'il avait toujours beaucoup de mal à encaisser après-coup. « Il appelle le kiné alors qu'il n'a rien, et après, dès que ça tourne dans son sens, il hurle des « Vamos ! » sur mes fautes. Je ne pensais pas qu'il se comporterait comme ça avec moi. » Le problème, c'est que Maxime Hamou se comporte un peu comme ça avec tout le monde ces derniers temps. Horripilant, vous avez dit ?


Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.

 
74 commentaires - Milan : Un mois après Roland-Garros, Hamou refait déjà des siennes
  • Moi je leur foutrait une espèce d'amende lui et Lokoly, ça m'étonnerait que ça leur fasse pas passer l'envie de déconner!

  • il est con tent ce site de déballer tt et n'importe quoi , 86 reactions ! pas de quoi pavoiser

  • Maxime Hamou ,vous le connaissez ? . Moi pas !

  • nul au tennis,mais fait parti de la haute bourgeoisie,donc peut tout se permettre. Surper exemple pour la jeunesse! On ne voit (que des français pour avoir de tel réactions).

  • Messieurs les journalistes ne parlez plus de ce mec il rentrera dans l anonymat et on l'oublira