Miami : L'ATP rassure, mais...

Miami : L'ATP rassure, mais...©Media365
A lire aussi

Aurélie SACCHELLI, publié le lundi 09 mars 2020 à 21h35

Alors que le tournoi d'Indian Wells a été annulé ce lundi matin à cause du coronavirus, celui de Miami reste pour le moment toujours au calendrier, mais de grosses incertitudes planent.

Et si, en plus du tournoi d'Indian Wells, celui de Miami, prévu du 25 mars au 5 avril, n'avait pas lieu non plus ? L'ATP et le tournoi floridien se sont montrés rassurants, mais des doutes persistent. Lundi après-midi, le département de la santé publique de Floride a recommandé que « tous les individus qui ont voyagé à l'étranger se mettent en quarantaine pendant quatorze jours dès leur retour aux Etats-Unis. » Ce qui signifie que tous les joueurs et entraîneurs devront donc avoir atterri aux Etats-Unis avant ce mercredi, deux semaines avant le coup d'envoi du tournoi, ce qui est le cas pour la plupart, qui étaient déjà présents à Indian Wells en Californie depuis plusieurs jours. Pour les fans venus de l'étranger seulement pour vivre le tournoi de Miami, cela sera plus compliqué.

ATP : "La suite du calendrier ne change pas"

Dans la soirée, le tournoi floridien et l'ATP ont publié un communiqué pour faire savoir que pour le moment, tout allait bien. « L'Open de Miami 2020 est prévu du 23 mars au 5 avril. La sécurité demeure notre priorité, et nous surveillons de près la situation concernant le COVID-19 avec les autorités locales et fédérales, et les organisations de santé, en vue du tournoi. De plus, nous travaillons avec l'ATP et la WTA sur les meilleures pratiques et nous suivons de près les recommandations pour fournir un environnement sain pour les fans, les joueurs et les staffs », écrivent les organisateurs du tournoi. « Si nous regrettons que le tournoi d'Indian Wells ne puisse pas se dérouler, la suite du calendrier ATP ne change pas. Nous continuons à suivre la situation quotidiennement, en travaillant de près avec nos joueurs et organisateurs de tournois, tout en sachant que la décision peut être prise par les autorités de santé locales. Nous nous engageons à explorer toutes les options pour les prochains tournois, sachant que la santé et la sécurité de nos joueurs et de toutes les parties prenantes restent notre priorité » écrit de son côté le président de l'ATP Andra Gaudenzi. Affaire à suivre...

Vos réactions doivent respecter nos CGU.