Masters - Nadal : " Je ne pensais pas que j'aurais encore ce trophée "

Masters - Nadal : " Je ne pensais pas que j'aurais encore ce trophée "©Media365

Aurélien CANOT, publié le samedi 16 novembre 2019 à 10h22

Eliminé du Masters malgré ses deux victoires du premier tour, Rafael Nadal profite de la sortie de piste prématurée également de Novak Djokovic pour terminer l'année numéro 1 mondial. Le Majorquin ne s'y attendait pas et cela rend son bonheur encore plus grand.



Décidément fâché avec le Masters, qu'il n'a toujours pas gagné et où il a fait au mieux finale (à deux reprises, en 2010 et 2013), Rafael Nadal (33 ans) a une nouvelle fois quitté Londres prématurément, vendredi, paradoxalement après sa victoire en trois sets face à Stefanos Tsitsipas (6-7, 6-4, 7-5) au bout d'un nouveau marathon (2h52 de jeu). Le Majorquin, éliminé dès le premier tour malgré ses deux succès (il avait également battu Daniil Medvedev en trois manches plus tôt dans la semaine), n'a pourtant pas pris le chemin de l'aéroport les mains vides. Son rival pour la course à la place de numéro 1 mondial Novak Djokovic ayant lui aussi manqué le wagon pour les demi-finales (le Serbe avait battu Matteo Berrettini mais a chuté contre Dominic Thiem et Roger Federer), le recordman de victoires (douze) à Roland-Garros termine l'année sur le trône.

Nadal : « C'est très émouvant »

Cela lui a même valu de recevoir un nouveau trophée, vendredi sur le court de l'O2 Arena, où il n'a pas caché son immense satisfaction au micro du speaker officiel, d'autant qu'il ne semblait pas s'attendre à coiffer son concurrent numéro 1 au poteau, surtout à ce moment de sa carrière, lui qui n'avait plus connu ce privilège depuis 2017. « Qu'est-ce que je peux dire ? Honnêtement, je suis très heureux, a reconnu Nadal, passé aux commandes du classement à l'aube du dernier Rolex Paris Masters remporté par Djokovic. Après toutes les épreuves que j'ai traversées dans ma carrière en termes de blessures, je ne pensais pas qu'à 33 ans et demi, j'aurais ce trophée dans mes mains une nouvelle fois. C'est très émouvant pour moi. J'ai beaucoup travaillé pour être là où j'en suis. Et sans à mes côtés mon équipe et ma famille, qui sont là aujourd'hui, ça aurait été impossible, donc merci beaucoup pour votre soutien. »

Vos réactions doivent respecter nos CGU.