Laver Cup : McEnroe ne comprend pas le refus d'Auger-Aliassime

Laver Cup : McEnroe ne comprend pas le refus d'Auger-Aliassime©Media365
A lire aussi

Aurélie SACCHELLI, publié le vendredi 06 septembre 2019 à 12h07

John McEnroe, le capitaine de l'équipe « monde » de la Laver Cup, qui se déroulera dans deux semaines en Suisse, a confié sa déception de ne pas avoir pu convaincre Felix Auger-Aliassime d'y participer.

Même si elle ne rapporte pas de points ATP, la Laver Cup est désormais pleinement intégrée au calendrier du tennis masculin et entre en concurrence avec les tournois de St-Saint-Pétersbourg et de Metz, durant l'avant-dernière semaine de septembre. Cette année, la compétition opposant certains des meilleurs tennismen européens à certains des meilleurs joueurs non-européens dans un format bien particulier (matchs en deux sets gagnants avec super tie-break de dix points, matchs rapportant 1, 2 ou 3 points selon s'ils se déroulent vendredi, samedi ou dimanche) se déroulera du 20 au 22 septembre à Genève, avec un plateau très relevé. Rafael Nadal, Roger Federer, Dominic Thiem, Alexander Zverev et Fabio Fognini représenteront l'Europe, coachée par Björn Borg, alors que Kevin Anderson, John Isner, Milos Raonic, Denis Shapovalov et Nick Kyrgios défendront les couleurs de « Team World », dont le capitaine est John McEnroe.

Auger-Aliassime préfère la Chine

L'ancien bad boy du tennis américain aurait d'ailleurs bien voulu ajouter un troisième Canadien à son équipe, en la personne de Felix Auger-Aliassime. Mais le joueur de 19 ans (19eme mondial) a préféré refuser. « Son manager m'a dit qu'il préférait jouer l'ATP 250 de Chengdu en Chine la semaine suivante. Il y a peu de choses qui me laissent bouche bée, mais là, c'était le cas », a regretté McEnroe au micro d'ESPN. Le jeune Canadien, en pleine ascension, aura en effet 51 points à défendre cette semaine-là en Chine (il avait disputé les quarts de finale l'an passé) et cela lui semble plus important. Mais sa participation à la Rod Laver, qui est globalement un succès depuis sa création en 2017, n'est sans doute que partie remise...

Vos réactions doivent respecter nos CGU.