Gilles Simon et son désamour pour la tournée américaine

Gilles Simon et son désamour pour la tournée américaine©Media365

Yannis Dakik, publié le samedi 10 mars 2018 à 13h13

Sorti dès le premier tour par son compatriote Pierre-Hugues Herbert, Gilles Simon est revenu sur son match, ainsi que son parcours compliqué sur la tournée américaine. Le Français n'y a jamais dépassé les quarts de finale.

Gilles Simon n'aime pas le désert. Sorti au premier tour face à Pierre-Hugues Herbert (6-7, 7-6, 6-3), le Niçois n'a pas franchi les huitièmes de finale depuis 2012. Si sa blessure au poignet gauche survenue à Marseille le mois dernier semble derrière lui, le désormais 70eme joueur mondial n'apprécie guère la tournée américaine et il le fait savoir. « J'ai l'impression que si je laisse partir une balle à plat, je peux tuer quelqu'un au troisième rang. Plusieurs fois aujourd'hui, (vendredi), je tape et la balle sort de sept mètres en longueur. Ensuite je suis paralysé pendant deux jeux où je n'ose plus. C'est pour ça que je ne me suis jamais bien senti ici, c'est un endroit où il faut accepter de rater. Mais je suis un joueur qui aime bien être régulier et qui n'aime pas rater des coups idiots. » La suite pour Gilles Simon, c'est un challenger au Texas, avant de se rendre en Floride. « L'année dernière, je suis arrivé à Miami et j'ai pris 1 et 1 en une heure. Ce sont vraiment des tournois que je n'aime pas jouer. J'avais sauté ce tournoi (Indian Wells) l'année dernière d'ailleurs, mais je ne peux malheureusement pas le rater deux ans de suite, sinon ils ne me verraient plus jamais (rire). Alors que c'est un tournoi fabuleux, c'est juste au niveau des conditions de jeu. Je n'ai jamais fait un bon match en dix ans ici. Pourtant chaque année j'arrive avec envie. »

Vos réactions doivent respecter nos CGU.