Gijon : Rinderknech héroïque et toujours en course pour la place de numéro 1 français

Gijon : Rinderknech héroïque et toujours en course pour la place de numéro 1 français©Panoramic, Media365

Aurélien CANOT, Media365, publié le vendredi 14 octobre 2022 à 19h51

Arthur Rinderknech peut toujours devenir lundi le nouveau numéro 1 français. Le Varois, qualifié pour les demi-finales du tournoi espagnol, a créé la sensation en quarts de finale à Gijon en renversant le local Pablo Carreno-Busta (4-6, 6-3, 7-6) après avoir sauvé neuf balles de match. Enorme.



Adrian Mannarino, nouveau numéro 1 français lundi, ce n'est pas encore fait. Un cas de figure empêcherait en effet le Francilien, qui a un temps songé à prendre sa retraite, de dépasser Gaël Monfils dans la hiérarchie. Et pour le moment, le cas de figure en question est toujours d'actualité. Car dans le cas où Arthur Rinderknech remportait le tournoi de Gijon dimanche, c'est lui et non Mannarino qui deviendrait le mieux classé de nos représentants à l'ATP à l'aube du tournoi de Stockholm et à quinze jours du coup d'envoi du tournoi de Bercy. Tout le monde voyait déjà le Varois s'incliner vendredi en quarts de finale face à l'un des grands favoris du tournoi Pablo Carreno Busta. C'est pourtant Rinderknech, au prix d'un exploit et d'un match assez monumental, qui a déjoué tous les pronostics et créé la sensation face au numéro 15 mondial. Le 56eme au classement se hisse ainsi dans le dernier carré, ce qui ne lui était plus arrivé depuis sa défaite contre Nikoloz Basilashvili aux portes de la finale de Doha en février dernier. Mais pour cela, il a fallu un petit miracle à "Rinder".

Rinderknech sauve sept balles de match dans le jeu décisif !

Le joueur entraîné par Sébastien Villette a en effet entrevu la sortie à de nombreuses reprises lors de cette première confrontation entre les deux hommes, avant de finalement renverser l'Espagnol et tête de série numéro 2 devant ses supporters en trois sets (4-6, 6-3, 7-6) et plus de trois heures de jeu (3h07) après un jeu décisif dans la dernière manche remporté... 18 points à 16 par le Français. Et s'il a fallu sept balles de match à celui qui avait atteint les quarts de finale lors de ses deux derniers tournois (Metz et Tel Aviv), Rinderknech a surtout réussi l'exploit de sauver de son côté neuf balles de match (4eme performance de l'histoire sur ce plan), dont sept dans ce tie-break interminable (les deux autres, l'avaient été à 5-4) qui a mis le feu au court central de Gijon. Samedi, c'est donc le Varois et non son adversaire du jour qui sera opposé à Andy Murray ou Sebastian Korda avec à la clé un billet pour la finale. Si c'est l'immense serveur-volleyeur d'1,93m, finaliste en début de saison à Adelaïde 2, qui s'impose de nouveau, il ne sera plus qu'à une victoire de son premier titre sur le circuit. Et à un succès également de la place de numéro 1 français.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.