Fusion ATP/WTA : Pour Billie Jean King, une opportunité est à saisir

Fusion ATP/WTA : Pour Billie Jean King, une opportunité est à saisir©Media365
A lire aussi

Mathieu WARNIER, publié le mardi 28 avril 2020 à 15h50

Alors que Roger Federer a lancé l'idée de fusionner l'ATP et la WTA, Billie Jean King a confirmé son espoir de voir son "plan A" devenir réalité 50 ans après.

L'heure est peut-être à l'union dans le tennis international. Il y a quelques jours, Roger Federer a lancé via Twitter l'idée d'un rapprochement, d'une fusion, entre l'ATP et la WTA afin de réduire la cacophonie en cours au sommet du tennis. Très rapidement, Billie Jean King a apporté son soutien au Suisse, assurant que la fondation de la WTA en 1973 n'était qu'un « plan B » face à l'échec de la création d'une seule entité pour gérer les circuits masculins et féminins. Celle qui a marqué l'histoire du tennis avec ses 39 titres en Grand Chelem dont douze en simple a confirmé son soutien dans un entretien accordé au quotidien américain The New York Times. « J'y pense, je me dis qu'il y a encore de l'espoir. J'ai 76 ans mais j'espère voir les hommes et les femmes s'unir avant ma mort, assure Billie Jean King. C'est la chose à faire pour notre sport. »

King : « Les hommes d'aujourd'hui sont différents, ils sont inspirants »

Pour l'ancienne joueuse, ce rapprochement entre le tennis masculin et le tennis féminin est le signe d'un changement dans les mentalités, 50 ans après le refus du tennis masculin d'un rapprochement avec le tennis féminin. « L'époque était vraiment difficile et je n'ai cessé d'essayer de nous unir mais les hommes nous ont rejeté, rappelle Billie Jean King. Je pense que les hommes d'aujourd'hui sont différents, ils sont inspirants. » Et pour illustrer ce changement, l'Américaine a un exemple tout trouvé. « Regardez les joueurs de basket, ce que faisait Kobe Bryant pour le basket féminin. Ces mecs veulent que leurs filles aient la même chose que leurs fils, assure-t-elle. Ce n'était pas du tout le cas à mon époque, c'était tout pour les garçons. » Un retournement de situation qui pourrait faciliter le rapprochement entre l'ATP et la WTA.

King : « Crise signifie opportunité »

Mais plus que l'évolution de la société, deux autres facteurs peuvent faciliter cette fusion selon Billie Jean King : la crise que traverse le monde et le soutien des principales têtes d'affiche de l'ATP. « Si les meilleurs joueurs comme Federer et Nadal donnent de la voix, des choses peuvent se passer. Je prends une profonde respiration parce que je veux que ça se produise, mais je sais que ça représente beaucoup de travail, assure celle qui a remporté six fois Wimbledon en simple. Crise signifie opportunité. Je n'ai jamais abandonné. On s'était tournées vers le plan B avec la WTA et ça a plutôt bien marché. Maintenant, on a l'occasion de passer au plan A. » Un plan qu'elle aurait préféré voir entrer en vigueur dès les années 1970 mais, 50 ans après, le moment est peut-être venu.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.