Fusion ATP/WTA : Changer les mentalités sera nécessaire selon Andy Murray

Fusion ATP/WTA : Changer les mentalités sera nécessaire selon Andy Murray©Media365
A lire aussi

Mathieu WARNIER, publié le dimanche 03 mai 2020 à 21h20

Dans le cadre d'un entretien croisé avec Billie Jean King pour CNN, Andy Murray a rallié Roger Federer et son projet de fusion ATP/WTA mais l'Ecossais concède que cela ne sera pas facile et nécessitera de changer les mentalités.

Le tennis va-t-il profiter de la crise pour changer, se regrouper ? En tout cas, l'idée d'une fusion entre l'ATP et la WTA proposée par Roger Federer continue de faire parler et, dans le cadre d'un entretien croisé avec Billie Jean King, Andy Murray a apporté sa pierre à l'édifice en apportant un soutien sans faille à une unification du tennis professionnel sous une seule et même bannière. « Je pense que c'est très bien si davantage de joueurs voient cette éventuelle fusion comme une chose positive, a assuré l'Ecossais à l'occasion de cet entretien. Dans notre sport, et c'est assez unique, les femmes et les hommes jouent ensemble les plus grands événements. Nous avons aussi des 'prize money' équivalents et je trouve que c'est fantastique et très attrayant pour les sponsors et le public. » Mais le double vainqueur de Wimbledon ne s'en cache pas, un tel projet ne sera pas évident à matérialiser. « Il y aura évidemment des obstacles à surmonter, mais je pense que c'est vraiment un pas dans la bonne direction de lancer ces discussions », ajoute le natif de Glasgow.

Murray pointe du doigt les mentalités à changer

Un de ces obstacles sera, sans nul doute, de changer les mentalités chez les joueurs professionnels. L'Ecossais n'hésite pas à pointer du doigt ceux qui voient d'un mauvais œil l'alignement des gains entre joueurs et joueuses. « J'ai parlé à plusieurs joueurs qui n'étaient pas contents que leurs collègues joueuses bénéficient du même 'prize money'. Je leur ai dit : 'Préféreriez-vous qu'il n'y ait pas d'augmentations des 'prize money' du tout ?' Ils m'ont dit : 'Oui, à vrai dire', tonne Andy Murray Vous avez affaire à ce genre de mentalités quand vous parlez de ces sujets : des joueurs qui préféreraient gagner moins, du moment que les joueuses ne gagnent pas autant qu'eux. Donc ce sera un défi. » Un défi que l'ancien numéro 1 mondial appelle à ne pas voir que d'un côté, mais de l'étudier sous tous les angles. « Il ne faut pas voir ce projet que d'un point de vue masculin, ajoute Andy Murray qui critique la trop importante présence masculine dans les instances dirigeantes. Quasiment tous ceux qui décident de l'avenir de notre sport sont des hommes. Il faut que des femmes accèdent à ces postes pour que toutes les voix soient entendues. » Un appel qui en dit long sur ce qu'il va falloir faire bouger pour que cette fusion devienne réalité.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.