Dubaï : Murray y croit encore

Dubaï : Murray y croit encore©Panoramic, Media365
A lire aussi

Paul Rouget, Media365 : publié le mardi 22 février 2022 à 10h02

Difficile vainqueur de Christopher O'Connell au premier tour du tournoi de Dubaï, Andy Murray a ensuite évoqué son avenir, et se voit encore "performer au plus haut niveau".



Il a dû batailler. Opposé lundi, pour ses débuts à Dubaï, à l'Australien Christopher O'Connell, Andy Murray, qui restait sur une cuisante défaite au deuxième tour du tournoi de Doha, a eu besoin de trois manches et 2h51 de jeu pour venir à bout du 158e joueur mondial (6-7 [7], 6-3, 7-5). "J'ai aimé le résultat. Moins ce qu'il s'est passé avant, a réagi l'Ecossais, qui pointe à la 89e place du classement ATP. J'étais très frustré en début de match, je me cherchais dans le jeu. J'ai réussi à servir un peu mieux ensuite (48% de premiers services au premier set, 58% sur le match), ce qui m'a beaucoup aidé et j'ai pu serrer le jeu à la fin."

Murray : "Très exigeant physiquement"

Revenu pour la première fois dans le Top 100 au début du mois alors qu'il en était absent depuis mai 2018, l'Ecossais de 34 ans, qui a beaucoup galéré après son opération à la hanche, se dit encore prêt à ferrailler avec les meilleurs, lui qui a disputé à Sydney en janvier sa première finale sur le circuit depuis 2019. "J'ai parlé à beaucoup d'anciens joueurs. Beaucoup m'ont dit : « Joue tant que tu le peux, rien ne pourra le remplacer. » Certains regrettent d'ailleurs d'avoir arrêté un peu trop tôt. Je sens que je peux toujours performer au plus haut niveau. Ce n'est pas facile, et c'est notamment très exigeant physiquement pour moi, mais le fait de remporter des matchs comme ça est très gratifiant", avoue-t-il encore. Titulaire d'une wild-card dans l'Emirat, il affrontera Jannik Sinner ou Alejandro Davidovich Fokina pour une place en huitièmes de finale.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.