Djokovic explique pourquoi Federer et Nadal sont plus aimés

Djokovic explique pourquoi Federer et Nadal sont plus aimés©Media365
A lire aussi

Paul Rouget : publié le dimanche 19 avril 2020 à 15h40

Moins populaire que Roger Federer et Rafael Nadal, Novak Djokovic estime que le désamour qu'il affronte parfois est surtout dû à la grandeur du Suisse et de l'Espagnol.



Au sommet du tennis mondial, il est un peu le "mal-aimé" du trio. Alors que Rafael Nadal (19 victoires en Grand Chelem) et surtout Roger Federer (20) et jouissent d'une impressionnante popularité, Novak Djokovic (17) est lui un peu en retrait. Le plus souvent, lors de leurs affrontements, la majorité supporte ainsi son adversaire. Ce dont le Serbe a bien conscience. Et celui qui vient de faire une proposition pour aider les joueurs mal-classés durant cette crise sanitaire a été interrogé sur ce manque de soutien du public, lors d'une discussion en direct sur Instagram avec Stan Wawrinka.

"Dans un film, tu ne peux pas avoir trois gentils"

"Roger est sans doute le plus grand joueur de tous les temps. Il est aimé partout dans le monde, donc honnêtement, la plupart du temps, je ne m'attends pas à ce que le public soit de mon côté quand il joue. Dans quelques endroits peut-être, mais le plus souvent, ils vont le soutenir. Et ça ne me dérange pas, parce que c'est Roger", a déclaré le numéro un mondial, décrivant "une situation similaire avec Rafa. Donc c'est dur pour moi de répondre à cette question. Pourquoi ça se passe comme ça ? Est-ce que je contribue à ça de manière négative, et que ça repousse les fans ? Je ne le pense pas. Je pense que c'est surtout la grandeur de Roger Federer et Rafael Nadal, pas seulement en tant que joueurs de tennis, mais en tant que personnes. Ils sont très charismatiques, ce sont des chics types, humbles, des grands champions qui ont beaucoup marqué notre sport. Et je fais partie de cette ère, donc en un sens je suis chanceux, mais d'un autre côté pas tant que ça (rire)".


Pour le Suisse, cette situation pourrait aussi trouver son origine dans les débuts des trois hommes sur le circuit : "Je pense qu'il y a un peu de ce que tu as dit, sur le fait que ce sont des champions incroyables, comme toi. Quand tu étais plus jeune, tu étais un peu différent, bien sûr, comme nous tous, et ils ont pris la place du joueur sympa, humble, toujours fair-play et tout. Dans un film, tu ne peux pas avoir trois gentils, il faut quelqu'un contre qui être un peu, tu vois ce que je veux dire ? Et je le dis avec beaucoup de respect".

Vos réactions doivent respecter nos CGU.