Djokovic devient fou après la qualification de la Serbie

Djokovic devient fou après la qualification de la Serbie©Panoramic, Media365
A lire aussi

Thomas Siniecki, Media365 : publié le lundi 15 novembre 2021 à 10h03

Tous les Serbes étaient en fête dimanche soir, à commencer par leur représentant n°1 Novak Djokovic, hors de lui au moment de la qualification de son pays pour la Coupe du monde - après la victoire décisive au Portugal (1-2).



Novak Djokovic, de sa chambre d'hôtel dimanche soir à Turin, n'a évidemment pas manqué une miette de l'exploit serbe au Portugal (1-2). Le n°1 mondial l'a fait savoir, en postant une vidéo où on le voit hurler sa joie en mentionnant plusieurs joueurs de l'équipe, dont le buteur décisif Aleksandar Mitrovic. Alors que les Serbes disputeront leur troisième Coupe du monde après 2010 et 2018 - à chaque fois éliminés en phase de poules -, "Djoko" s'apprête lui à prendre part à son quatorzième Masters en quinze ans (non qualifié en 2017), pour la première édition en Italie après douze éditions consécutives à Londres. Evidemment très concerné, Novak Djokovic regardait d'ailleurs simultanément sur son écran principal le match entre Alexander Zverev et Matteo Berrettini.

L'homme aux 20 titres du Grand Chelem débute son parcours lundi après-midi devant Casper Ruud. A 34 ans, il compte bien mettre à exécution ses envies de renouvellement dans son jeu. "Etre plus agressif, c'est un des objectifs que je me suis fixé à ce stade de ma carrière, révèle-t-il ainsi à La Gazzetta dello Sport. Je suis né avec un style plus défensif et la capacité de couvrir tout le terrain, parfois je comptais trop sur mes qualités de défense. Je suis constamment à la recherche de la bonne formule afin d'être le meilleur. Il faut travailler deux fois plus, car les jeunes sont forts et très motivés. Je dois être rationnel et ne pas gaspiller trop d'énergie." Novak Djokovic peut rejoindre Roger Federer cette année avec un sixième Masters, après ses cinq victoires en 2008, 2012, 2013, 2014 et 2015. De quoi inspirer encore ses compatriotes du football.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.