Divers : Quand Di Meco parle tennis

Divers : Quand Di Meco parle tennis©Media365

Emmanuel LANGELLIER, Media365 : publié le dimanche 14 mars 2021 à 17h26

L'ancien défenseur international de l'OM, et aujourd'hui consultant à la télévision, Eric Di Meco, s'est confié sur le tennis. Intéressant...



Habitué à commenter les affiches de Ligue des Champions sur RMC Sport, Eric Di Meco s'est retrouvé cette semaine dans une position inédite. L'ancien latéral gauche de l'Olympique de Marseille a en effet commenté... du tennis. Une expérience réalisée en marge de l'Open 13 disputé dans la cité phocéenne pour « We Are Tennis - BNP Paribas ». Mais que pense donc l'ancien défenseur en termes de petite balle jaune ?

Di Meco : « J'ai un faible pour Nadal »

Di Meco a lâché quelques réponses pour le site Tennis Actu ? Alors, plutôt Federer, Nadal ou Djokovic ? « J'ai beaucoup d'admiration pour les grands champions. J'ai un faible pour Nadal. Si je devais transposer la rivalité Federer/Nadal avec Messi/Ronaldo, tu as Messi avec l'image du talentueux donc Federer, et Ronaldo avec l'image du travailleur donc Nadal. J'avoue que j'aime ce côté travailleur, qui fait tout pour gagner », répond l'ancien joueur international qui se reconnait dans les valeurs de l'Espagnol.

« Même si c'est aussi un talentueux. Je n'aime pas quand on dit Federer c'est le talent, lui c'est le travail et Djoko le mental ou je ne sais pas trop quoi. A ce niveau-là, on a un talent extraordinaire. C'est vrai que Nadal a ce côté tueur sur le court. J'aime bien ça. Le problème d'un Federer, qui est un bosseur aussi bien sûr, c'est que beaucoup de gamins croient que simplement le talent suffit. C'est le piège du talentueux, on croit qu'il ne s'entraine pas dur. Pour servir d'exemple, le talentueux peut être un contre-exemple plutôt. Je n'ai pas de fils sportif de haut niveau mais j'aurais mis en avant Ronaldo, Nadal. »

Di Meco : « J'ai un gros problème avec Benoît Paire »

Eric Di Meco a également évoqué le Français Benoit Paire, qui n'est « pas un fou d'entraînement ». Un joueur qu'il... connait bien. « J'ai un gros problème avec Benoît, c'est que c'est un petit Avignonnais. J'étais de la MJC d'Avignon et son oncle jouait à l'Olympique Avignonnais. Je le connais, j'ai fait des apéros avec lui donc j'ai une grande affection pour lui. C'est un super gamin. Je sais qu'il n'aura pas de regrets sur sa carrière. Je disais l'autre fois à la radio, j'ai toujours peur quand je vois des talentueux comme ça avec un sale caractère, qu'ils aient des regrets. Benoît finit sa carrière sans regrets, et je pense que ce sera le cas, je n'ai pas de souci avec ça. Juste, j'aurais aimé voir un Benoît Paire plus dans la mentalité Nadal, « je suis à fond tennis pour voir où je peux aller ». C'est mon ressenti, ma mentalité parce que j'ai toujours voulu privilégier le côté titres, performances etc... Je sais qu'il est heureux. Ce métier, il le voit comme ça. Peut-être que Benoît dans un système militaire, il n'aurait pas eu ces résultats. Si certains joueurs avaient été sérieux, il n'aurait pas pu avoir leur carrière. Ça faisait leur équilibre. Il fait une belle carrière et s'il finit sans regret, et bien chapeau, il aura eu une belle carrière », détaille Di Meco avant de conclure sur le tempétueux joueur tricolore : « Dans son esprit, il travaille dur. Je ne peux pas juger son travail. Je sais juste qu'il fait son job du mieux qu'il pense le faire. Il y en a d'autres qui le font autrement, c'est ce que je veux dire. Quand je le vois jouer, je me dis il y a une marge de progression. »

Vos réactions doivent respecter nos CGU.