Buzz : Mahut a frôlé le pire

Buzz : Mahut a frôlé le pire©Panoramic, Media365
A lire aussi

Emmanuel LANGELLIER : publié le lundi 18 novembre 2019 à 14h57

Vainqueur du Masters de double avec Pierre-Hugues Herbert à Londres, dimanche, Nicolas Mahut a pourtant échappé à une grosse blessure durant la semaine.



La collection de Nicolas Mahut et Pierre-Hugues Herbert est désormais quasi parfaite. Les deux Français ont remporté le Masters de double, dimanche à Londres, aux dépens de Raven Klaasen et Michael Venus (6-3, 6-4) et ont décroché le titre majeur qui leur échappait encore. Déjà nantis des quatre titres du Grand Chelem, Mahut et Herbert ont également remporté sept des neuf Masters 1000 (seuls Madrid et Shanghai leur manquent).

Mahut trottine sur un tapis roulant quand...

Ce titre dans le « Tournoi des Maitres », le duo français a pourtant failli le rater. D'après L'Equipe de lundi, Mahut a en effet échappé à une blessure sérieuse vendredi soir. Avant d'entrer sur le splendide court londonien pour disputer le dernier match de poule contre la paire Rojer-Tecau (succès 6-3, 7-6), Mahut s'échauffait en trottinant sur un tapis roulant quand un ballon est apparu. Ce dernier à la trajectoire surprenante s'est coincé contre l'appareil et a stoppé aussitôt son fonctionnement.

Herbert : « Je ne sais pas comment Nico a fait pour ne pas tomber ou se prendre l'écran dans la tête »

Le vétéran de 37 ans a alors frôlé le pire. « J'étais en train de pédaler à côté, j'ai senti le truc arriver et j'ai crié "attention !". C'était impressionnant, narre Herbert dans le quotidien sportif. Le tapis a presque fait un saut sur lui-même et je ne sais pas comment Nico a fait pour ne pas tomber ou se prendre l'écran dans la tête. » Mahut a ensuite été manipulé afin de remettre en place quelques vertèbres puis il a réussi à faire ce qu'il fallait sur le court après y être entré avec deux petites minutes de retard. Durant deux jours, « Nico » Mahut a ressenti des spasmes dorsaux. Avant de briller, heureusement, en finale du Masters.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.