Bergame (Challenger) : Couacaud, le couac du coronavirus

Bergame (Challenger) : Couacaud, le couac du coronavirus©Media365

Thomas Siniecki : publié le lundi 24 février 2020 à 20h39

La préfecture de Bergame ayant interdit toute manifestation publique, comme celle de Milan, il n'y a pas que les matchs de football qui ont été impactés. Ainsi, Enzo Couacaud n'a pu disputer sa finale en tournoi Challenger, alors qu'il s'était qualifié la veille.



Enzo Couacaud était qualifié dimanche pour la finale du Challenger de Bergame, où il devait affronter l'Ukrainien Ilia Marchenko pour le titre. Pas de chance, tous les événements sportifs ont été annulés sur-le-champ, et sans négociation possible, en raison de l'épidémie de coronavirus. Les deux hommes ont partagé les points et l'argent, tous les deux prenant la cagnotte réservée au finaliste (et non au vainqueur). Le joueur français évoque, pour L'Equipe, « une forme de frustration », alors que la proposition d'un match à huis clos a été refusée.

« Pas le droit de jouer un pauvre match de tennis avec trois personnes »

« Les risques sont quand même assez limités, précise-t-il encore. Sachant que je me suis baladé dans Bergame, tous les magasins et les restaurants sont encore ouverts... Les rues de Bergame étaient remplies comme un dimanche normal, c'est un peu bizarre. Et nous, on n'a pas le droit de jouer un pauvre match de tennis avec trois personnes sur un terrain, c'est un peu incompréhensible. Je peux comprendre qu'ils annulent un match de football, mais un match de tennis à huis clos, je ne vois pas l'intérêt. Ce sont les autorités locales qui décident. »

Vos réactions doivent respecter nos CGU.