ATP : Wilander réclame une lourde sanction pour Zverev

ATP : Wilander réclame une lourde sanction pour Zverev©panoramic, Media365
A lire aussi

Guillaume MARION, Media365 : publié le vendredi 04 mars 2022 à 20h35

Alors qu'Alexander Zverev fait son retour sur les courts ce vendredi après son pétage de plombs à Acapulco, Mats Wilander aurait aimé une lourde sanction contre l'Allemand.



Place au match d'après pour Alexander Zverev. En effet, quelques jours après avoir complètement pété les plombs après un match de double à Acapulco (Mexique) et avoir été exclu du tournoi par la suite, l'Allemand a profité de la période de Coupe Davis pour retrouver les courts avec l'Allemagne face au Brésil avec un premier match prévu contre Thiago Seyboth Wild, sur la terre battue de Rio de Janeiro. Un choix qui interroge forcément sachant que l'actuel 3eme mondial au classement ATP n'avait plus défendu les couleurs de son pays depuis trois ans. « Je pense que ça n'envoie pas un super message. C'est bien qu'il ait été si affecté émotionnellement par un match en double, ça montre qu'il y accorde de l'importance, mais il faut le montrer d'une autre manière », a réagi Mats Wilander, à propos de Zverev, qui avait rapidement présenté ses excuses auprès de l'arbitre.

Wilander aimerait « trois à six mois de suspension »

« Nous devrions le sanctionner en conséquence, et lui permettre de rejouer au tennis professionnellement la semaine suivant ça ou deux semaines après, c'est trop tôt. (...) Je pense qu'il faut donner de trois à six mois de suspension à une personne qui a ce genre de comportement. Comme ça, on ne lui permet pas de jouer les tournois les plus importants de son calendrier que sont les Grands Chelems, les Masters 1000 et la Coupe Davis. Je ne sais pas vraiment où placer le curseur, mais l'autoriser à jouer tout de suite, ça ne semble pas très juste envers les autres joueurs, a également expliqué l'ancien joueur de tennis suédois, auprès d'Eurosport. Ce n'est pas bon pour le tennis. Il est peut-être temps qu'une instance professionnelle du tennis s'occupe de toutes ces décisions en y réunissant l'ATP, la WTA, la Fédération internationale (ITF) et le Comité international olympique (CIO). »

Vos réactions doivent respecter nos CGU.