ATP - Washington : Mannarino et Paire réussissent leur entrée en lice

ATP - Washington : Mannarino et Paire réussissent leur entrée en lice©Panoramic, Media365

Marie Mahé, Media365, publié le mardi 02 août 2022 à 08h00

Adrian Mannarino et Benoît Paire ont respectivement battu Bradley Klahn et Peter Gojowczyk pour se qualifier au deuxième tour à Washington.



Il n'a pas vraiment eu à s'employer. Dans la nuit de lundi à mardi, le Français Adrian Mannarino, 67eme joueur mondial, s'est qualifié pour le deuxième tour du tournoi ATP 500 de Washington aux Etats-Unis, sur dur, après sa victoire contre l'Américain Bradley Klahn, 808eme joueur mondial et bénéficiaire d'une wild card, en deux manches (6-2, 6-4) et 1h18 de jeu. Dans la première manche, après une balle de break d'entrée, le Français a pris les deux services suivants de son adversaire, non sans s'y être repris à trois fois pour le double-break. Fort de ce double avantage en poche, le Tricolore est ensuite allé empocher cette première manche, sur un ultime jeu blanc (6-2). Enfin, dans la deuxième et dernière manche, les deux joueurs ont fait jeu égal pendant les huit premiers jeux. A 4-4, l'Américain a alors de nouveau craqué, et ce au pire des moments. Car, dans la foulée, Adrian Mannarino ne s'est pas gêné pour conclure, sur sa première balle de match (6-4).

Paire renoue avec le succès

Il n'avait plus gagné le moindre match depuis le 16 mai dernier et restait sur une série de sept défaites consécutives. Le Français Benoît Paire, 112eme joueur mondial, a également passé le premier tour, après avoir éliminé l'Allemand Peter Gojowczyk, 110eme joueur mondial, en deux manches (7-5, 6-4) et 1h08 de jeu. Dans la première manche, c'est pourtant le Français qui avait alors perdu son service d'entrée, avant finalement de débreaker dans la foulée à sa deuxième opportunité. Sur le jeu de service suivant de son adversaire du jour, le Tricolore a même enchaîné avec trois nouvelles balles de break, mais sans parvenir à ses fins. Mais, au pire des moments, soit à 5-5, l'Allemand a alors de nouveau craqué, en cédant un ultime service. Dans la foulée, Benoît Paire n'a eu plus qu'à conclure sur sa première balle de set (7-5). Enfin, dans la deuxième et dernière manche, les deux joueurs ne se sont pas livrés pendant les six premiers jeux. A 3-3, Peter Gojowczyk a sauvé une balle de break, avant de céder sur la deuxième. Le moins bien classé des deux n'a plus lâché cet avantage pour ensuite aller conclure, sur un ultime jeu blanc (6-4).

Vos réactions doivent respecter nos CGU.