ATP - Washington : Fritz passe facilement l'obstacle Popyrin

ATP - Washington : Fritz passe facilement l'obstacle Popyrin©Panoramic, Media365

Mathieu WARNIER, Media365, publié le mercredi 03 août 2022 à 23h18

Taylor Fritz s'est qualifié pour les huitièmes de finale du tournoi ATP de Washington en dominant Alexei Popyrin en deux manches.



Taylor Fritz n'est pas tombé dans le même piège qu'Hubert Hurkacz. L'Américain, tête de série numéro 3 à Washington, s'est qualifié pour les huitièmes de finale en venant à bout d'Alexei Popyrin. Si le match a démarré avec deux jeux blancs, c'est bien le 13eme joueur mondial qui a pris l'avantage dans l'échange mais sans toutefois parvenir à traduire cela au tableau d'affichage. En effet, Taylor Fritz a manqué ses deux premières balles de break, obtenues dans le quatrième jeu. Ce n'était toutefois que partie remise mais l'Américain a dû faire preuve de patience. Alexei Popyrin a tenu bon sur son service quasiment jusqu'au bout de la manche mais, au moment d'engager pour rester dans le set, il a cédé. Il n'a fallu qu'une opportunité à Taylor Fritz pour s'arroger la première manche et virer ainsi en tête.

Fritz rarement pris à défaut

La deuxième manche a connu un déroulement loin d'être différent. Le seul véritable changement tient au fait qu'aucun des deux joueurs n'a eu la moindre occasion de prendre le service de l'autre sept jeux durant. Un équilibre qui a fini par se rompre quasiment au dernier moment. Menant quatre jeux à trois après avoir remporté blanc son service, Taylor Fritz a su mettre en difficulté Alexei Popyrin. Si ce dernier a su écarter une première balle de break, il a dû s'incliner sur la deuxième et permettre à son adversaire de conclure le match sur son service. L'Américain a alors tremblé et offert deux opportunités de recoller à l'Australien. Toutefois, alignant quatre points de suite, Taylor Fritz a pu conclure sur sa première balle de match (6-4, 6-3 en 1h12'). S'ouvrant les portes des huitièmes de finale, la tête de série numéro 3 retrouvera Daniel Evans, qui a dominé ce mardi son compatriote Kyle Edmund.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.