ATP - Tokyo : La victoire dingue de Kecmanovic

A lire aussi

Thomas Siniecki, Media365 : publié le jeudi 06 octobre 2022 à 14h55

Le huitième de finale au tournoi de Tokyo, jeudi, entre Miomir Kecmanovic et Daniel Evans a offert du grand spectacle, particulièrement à la fin d'un troisième set dantesque et finalement enlevé par le Serbe (6-3, 3-6, 7-6).

On peut dire que Miomir Kecmanovic n'avait pas envie de perdre jeudi à Tokyo, pour son huitième de finale. Ou alors que Daniel Evans n'avait pas du tout envie de gagner... A 5-4, 40-0 en sa faveur, le Britannique s'est procuré pas moins de six balles de match sur son service, qu'il a donc toutes manquées avant de s'incliner au tie-break (6-3, 3-6, 7-6), non sans avoir lui-même sauvé une balle de match à 6-5 sur la mise en jeu de son adversaire. Dans ce fameux dixième jeu, le Serbe s'est même fendu d'un "tweener", ce coup entre les jambes et dos au filet, pour écarter une des balles de match contre lui... Déjà vainqueur au premier tour de Yoshihito Nishioka (2-6, 7-6, 6-2), qui venait de s'imposer à Séoul, le 33eme joueur mondial continue donc son petit bonhomme de chemin au Japon.


"C'est la première fois que je suis capable de faire ça, j'étais complètement sorti du match et j'y suis revenu à ce moment-là." C'est aussi la première fois de sa carrière qu'il tente le "tweener" ! "C'est incroyable, je suis plus qu'heureux de l'avoir réussi." Kecmanovic a pourtant mené 4-1 dans ce troisième et dernier set de folie : "J'ai eu beaucoup de hauts et de bas, j'ai réussi à rester dedans et heureusement je suis toujours là." Sa route se poursuivra vendredi contre Frances Tiafoe, face à qui il pourrait également avoir le loisir de disputer un match fantasque. Mais pas sûr qu'il s'en sorte, cette fois, s'il cherche à se faire aussi peur face au 19eme joueur mondial, récent demi-finaliste de l'US Open après avoir éliminé Rafael Nadal...

Vos réactions doivent respecter nos CGU.