ATP / Thiem : " Une année à oublier "

ATP / Thiem : " Une année à oublier "©Media365

Marie Mahé, Media365, publié le jeudi 02 septembre 2021 à 14h40

Auprès du média Tennis Channel, pour qui il est consultant pendant cet US Open 2021, l'Autrichien Dominic Thiem s'est livré sur cette saison 2021 si compliquée pour lui et qu'il a d'ailleurs écourtée.

Cette année 2021 fut bien compliquée pour Dominic Thiem. Une année marquée notamment par de mauvais résultats sur le circuit ATP, mais également par de nombreuses blessures qui l'ont ainsi contraint à l'écourter prématurément. Absent notamment à Wimbledon, l'Autrichien, qui ne reviendra donc pas sur les courts avant la saison 2022, a également renoncé à cette édition 2021 de l'US Open, alors qu'il était pourtant tenant du titre. Mais sa blessure à un poignet en a ainsi décidé autrement. Toutefois, Thiem n'est pas si loin que cela de Flushing Meadows, puisqu'il couvre même le dernier Grand Chelem de l'année, en tant que consultant, pour le média Tennis Channel.

« Avant l'Australie, je me sentais bien »

Et c'est justement sur ce média que l'Autrichien s'est davantage livré sur sa situation personnelle actuelle et cette saison 2021 si compliquée pour lui : « Avant que je ne me blesse, les choses n'allaient pas bien non plus. Avant l'Australie, je me sentais bien, mais pendant le tournoi, j'ai eu quelques problèmes avec la bulle et ensuite, j'ai enchaîné les tournois où je n'ai pas joué à mon meilleur niveau. Cette saison a été très dure physiquement et mentalement. Je sentais que j'avais peu d'énergie et que je n'étais pas au mieux de ma forme. J'ai pris un peu de repos après l'Open d'Australie, je ne me suis pas entraîné pendant un certain temps et cela m'a affecté pendant ma saison sur terre battue. Après cela, j'ai recommencé à bien jouer et la motivation a semblé revenir. Quand tout semblait être revenu à la normale, la blessure est arrivée. C'est une année à oublier et maintenant il est temps de commencer à travailler dur pour 2022. »

Vos réactions doivent respecter nos CGU.