ATP : Thiem ne veut pas donner aux moins bien classés

ATP : Thiem ne veut pas donner aux moins bien classés©Media365
A lire aussi

Aurélie SACCHELLI, publié le dimanche 26 avril 2020 à 14h38

Le n°3 mondial Dominic Thiem a déclaré lors d'une interview ce dimanche qu'il ne souhaitait pas donner de l'argent pour les joueurs moins bien classés.

C'est un véritable pavé dans la mare que vient de jeter Dominic Thiem ce dimanche dans une interview vidéo au journal autrichien Kronen Zeitung. Alors que le monde du tennis est à l'arrêt jusqu'au 11 juillet minimum, que de nombreux joueurs n'ont donc plus de revenus, et que l'ATP, la WTA, l'ITF et les Grands Chelem ont annoncé mardi la création d'un fonds de solidarité pour aider les joueurs les moins bien classés, le n°3 mondial va à l'encontre de cette bonne intention, avec une phrase qui ne va pas manquer de créer la polémique : « Personne au fond du classement ne se bat pour sa survie, pour dire les choses très clairement. Personne ne mourra de faim. Je connais moi-même le circuit Future (la D3 du tennis, où il a joué de 2010 à 2013, ndlr). Il y a aussi beaucoup de joueurs qui ne donnent certainement pas tout pour le tennis et qui ne vivent pas de manière aussi professionnelle qu'ils le devraient. Je ne comprends pas pourquoi je devrais donner tant d'argent à ces joueurs. Je préfère donner aux gens qui en ont vraiment besoin. »

Près de 2 millions de dollars pour Thiem en 2020

Lors de l'annonce de la création du fonds de solidarité, les modalités des dons n'avaient pas été détaillées, mais Novak Djokovic, président du Conseil des joueurs de l'ATP, souhaitait que les cinq meilleurs joueurs du monde donnent 30 000 dollars (27 600€) chacun. A titre de comparaison, Dominic Thiem a déjà gagné 1,7 millions de dollars cette année, rien qu'en tournois. L'Autrichien risque donc de se faire quelques ennemis sur le circuit, à moins que d'autres joueurs du Top 100 ne lui emboîtent le pas et estiment qu'il n'y a pas de raison d'être solidaire avec des joueurs moins méritants. A titre d'exemple, le 101eme mondial, le Finlandais Emil Ruusuvuori, âgé de 20 ans, a gagné 62 300 euros en tournois depuis le début de l'année, et la 101eme mondiale, la Russe Varvara Gracheva (19 ans) en a gagné 42 000. Evidemment plus que le commun des travailleurs, mais une fois déduits les frais de voyage (en Australie notamment) et les salaires du staff, il ne reste plus énormément d'argent. Et il va falloir tenir jusqu'à mi-juillet, au mieux.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.