ATP : Simon " pas surpris " par le sacre de Nadal

ATP : Simon " pas surpris " par le sacre de Nadal©Panoramic, Media365
A lire aussi

Emmanuel LANGELLIER, Media365 : publié le jeudi 03 février 2022 à 18h21

Alors que Rafael Nadal a étonné le monde entier en remportant un 21eme Grand Chelem à l'Open d'Australie à 35 ans et demi après avoir été mené deux sets zéro par Daniil Medvedev, le Français Gilles Simon ne se dit « pas surpris » par l'incroyable performance du joueur espagnol.



Il y a quatre jours, déjà, Rafael Nadal est entré dans la légende du sport en signant un authentique exploit. Mené deux sets à rien en finale de l'Open d'Australie, premier Grand Chelem de la saison tennistique, l'Espagnol a renversé Daniil Medvedev et raflé un 21eme Majeur après 5h24 d'effort. Phénoménal Nadal, désormais une unité devant Roger Federer et Novak Djokovic au nombre de Grands Chelems gagnés, qui a été salué par la planète entière et s'est attiré les commentaires tous plus élogieux les uns que les autres. Ses deux grands rivaux Federer et Djokovic ont vite réagi dans la journée de dimanche, tandis que Gaël Monfils, quart de finaliste à Melbourne cette année, s'est montré « super heureux » pour son « pote » depuis le tournoi de Montpellier où il est engagé cette semaine.

Simon : . « Je ne suis pas surpris de l'attitude, je ne suis pas surpris qu'il revienne de deux sets à zéro, je ne suis même pas surpris qu'il gagne en cinq sets »

Nadal et les Français, c'est une longue histoire semée de nombreuses défaites. Victorieux 14 fois sur 16 de Monfils, le Taureau de Manacor a « maltraité » Gilles Simon à 8 reprises en 9 confrontations. « Ce que Daniil (Medvedev) a vécu contre Rafa, nous, au cours de nos carrières, on a essayé de l'expliquer parfois, ce qui nous a été reproché parce que ça sonnait comme une excuse : c'est dur de gagner, quoi. Dimanche, j'ai vu un Rafa qui a joué à 75 % voire 70 % de ce qu'il jouait avant. Et ça suffit à dominer un Daniil qui est presque le meilleur joueur du monde sur dur en ce moment quand Novak n'est pas là. Tu te dis que c'est sa marge, en fait », a souligné Simon selon L'Equipe à Montpellier où il joue aussi cette semaine.

Gasquet : « À Roland-Garros, à part Djokovic, je ne vois pas qui peut le battre»

Vainqueur de Nadal une fois en 2008 en demi-finale du Masters 1000 de Madrid, Gilles Simon n'est même pas « surpris » par la performance sensationnelle du n°5 mondial à 35 ans et demi. « Je ne suis pas surpris de l'attitude, je ne suis pas surpris qu'il revienne de deux sets à zéro, je ne suis même pas surpris qu'il gagne en cinq sets, au physique, contre Daniil, alors que ça fait six mois qu'il galère et qu'il sort juste du Covid. Pourquoi je ne suis pas surpris ? Parce que je l'ai vu gagner l'US Open (2010) et nous exploser les uns à la suite des autres à Cordoue, quatre jours après, en Coupe Davis, par 40 °C, sur terre battue », observe « Gillou ». Quant à Richard Gasquet, qui n'a jamais réussi à battre « Rafa » en 17 rencontres, il voit l'Espagnol durer encore plusieurs années. « Sans aucun problème. À Roland-Garros, à part Djokovic, je ne vois pas qui peut le battre. C'est prodigieux », relève le joueur de 35 ans.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.