ATP : Rublev a pensé changer de nationalité

ATP : Rublev a pensé changer de nationalité©Panoramic, Media365

Emmanuel LANGELLIER, Media365 : publié le jeudi 21 juillet 2022 à 15h53

Joueur de nationalité russe, Andrey Rublev, 8eme joueur mondial, a été privé de Wimbledon.



Après un beau quart de finale à Roland-Garros (défaite contre Marin Cilic en 5 sets, 7-6 au 5eme), la saison sur gazon d'Andrey Rublev a été extrêmement courte. L'expérience sur herbe du Russe en 2022 a en effet été réduite à la portion congrue. Une petite rencontre et puis c'est tout. Le 8eme joueur mondial s'en est tenu à une élimination d'entrée à Halle, dominé par le Georgien Nikoloz Basilashvili en deux manches (7-6, 6-4), et il a regagné ses pénates.

Wimbledon bannit les Russes et les Biélorusses

Il faut dire que Rublev n'a pu disputer Wimbledon. Huitième de finaliste l'an dernier, le jeune joueur était interdit cette année. Le tournoi a en effet décrété que les Russes et les Biélorusses n'auraient pas l'autorisation de prendre part à l'épreuve en sanction à la guerre menée par la Russie et la Biélorussie en Ukraine depuis février. Comme son compatriote et numéro 1 mondial Daniil Medvedev, Andrey Rublev a donc vu de très loin Novak Djokovic triompher de Nick Kyrgios en finale et rafler un 7eme titre sur le célèbre Centre Court.

« Si on était banni de tous les tournois, et que je voulais continuer ma carrière... »

Pour pouvoir disputer Wimbledon, le Russe a proposé de nombreuses solutions aux organisateurs. En vain. « Nous avions proposé des solutions qui auraient pu être vraiment utiles sur le plan diplomatique, a expliqué Rublev lors d'un entretien vidéo avec le youtubeur Vitya Kravchenko et sa compatriote Daria Kasatkina qui a récemment fait son coming-out en révélant être homosexuelle . Par exemple, jouer en double mixte avec des joueuses ukrainiennes. Ou alors, ne pas nous battre pour le trophée. Nous voulions montrer qu'il n'y a pas de guerre dans le tennis. En tant que joueur de tennis, je pouvais délivrer le bon message. Mais ils disaient que le gouvernement russe utiliserait nos résultats pour faire propagande. J'ai été frustré de l'interdiction de jouer à Wimbledon. Je m'investis énormément dans ma carrière. J'étais privé de faire mon travail. » Rublev a même révélé qu'il avait pensé à changer de nationalité. « Peut-être que j'aurais dû pour participer au tournoi... Si on était banni de tous les tournois, et que je voulais continuer ma carrière, c'est l'une des solutions », a lâché le Russe de 24 ans. En attendant un éventuel changement d'envergure, Andrey Rublev s'est hissé mercredi en 8emes du tournoi de Hambourg disputé sur terre battue.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.