ATP - Rotterdam : Paire, Fognini et Barrère sortis d'entrée, pas Tsitsipas

ATP - Rotterdam : Paire, Fognini et Barrère sortis d'entrée, pas Tsitsipas©Media365
A lire aussi

Aurélien CANOT, publié le mardi 11 février 2020 à 22h00

Quart de finaliste à Montpellier, Grégoire Barrère s'est fait sortir d'entrée à Rotterdam par le Kazakh Alexander Bublik. Benoit Paire, pas du tout motivé, a lui aussi quitté le tournoi, alors que Stefanos Tsitsipas est passé en trois sets.

Jeudi dernier, Benoit Paire a été éliminé du tournoi de Pune en simple (où il était tête de série n°1) et en double. Ce mardi, le 19eme joueur mondial débutait son tournoi de Rotterdam, et il a eu bien du mal à s'adapter au changement de conditions météo (le tournoi de Pune se jouait en extérieur, celui de Rotterdam en salle) et aux cinq heures de décalage horaire. Dès le début de son match contre Aljaz Bedene, avec qui il s'était pris le bec lors du dernier US Open, Benoit Paire a dit tout haut sur le court qu'il n'avait pas de jambes et envie de rentrer chez lui. Cela s'est traduit au niveau du score, avec une défaite 6-2, 6-4 en 1h04. Malgré ses 6 aces, le Français a dû défendre 15 balles de break, mais Bedene en a converti quatre. Mené 5-1 dans le dernier set, il a commencé à se réveiller (dans tous les sens du terme...) en tentant sa chance à fond, ce qui a payé sur le court terme, puisqu'il est revenu à 5-4, mais Bedene a réussir à conclure sur son service avec un jeu blanc. Paire va donc pouvoir rentrer chez lui. Il est toutefois attendu la semaine prochaine à Marseille. Avec plus de motivation ?


Barrère ne confirme pas

Les semaines se suivent et ne se ressemblent pas pour Grégoire Barrère. Quart de finaliste à Montpellier la semaine dernière après avoir franchi le premier tour à l'Open d'Australie trois semaines plus tôt, le Francilien s'est pris les pieds dans le tapis d'entrée cette fois, ce mardi à Rotterdam face à Alexander Bublik (6-3, 6-7, 6-4, 1h49 de jeu). Le 90eme mondial, qui s'était offert dans l'Hérault sa plus belle victoire en carrière en s'imposant face à Grigor Dimitrov, a poussé le Kazakh et 56eme mondial à une troisième manche après avoir remporté la deuxième au jeu décisif (7-2) pour recoller à un set partout. Breaké d'entrée dans la dernière manche comme il l'avait déjà été dans la première, Barrère s'est montré malheureusement incapable ensuite de combler son retard. Comme à Adelaïde, où il avait déjà rejoint le tableau en passant par les qualifications, le protégé de Marc Gicquel quitte le tournoi d'entrée. Bublik affrontera en huitièmes de finale Andrey Rublev, tête de série n°7, qui s'est défait de Nikoloz Basilashvili sur le score de 6-2, 6-3 en 55 minutes. Le Russe n'a pas eu la moindre balle de break à défendre, et a pris le service du Géorgien (auteur de 8 doubles-fautes) à quatre reprises.

C'est déjà fini pour Fognini, Tsitsipas s'est arraché

Tête de série numéro 5 aux Pays-Bas, Fabio Fognini a connu pratiquement dans le même temps la même mésaventure que Barrère. A la décharge de l'Italien, l'adversaire du numéro 11 mondial était d'un tout autre calibre que celui du Français, puisqu'il s'agissait de Karen Khachanov, numéro 17 à l'ATP et premier joueur immédiatement non-tête de série du tableau. Le Russe tout près de faire chuter Nick Kyrgios devant son public, à Melbourne, a nettement dominé Fognini (6-3, 6-3), breaké à quatre reprises dans cette partie, dont deux fois sur les deux derniers jeux de service du match de l'Italien. Le Britannique Daniel Evans attend Karen Khachanov au deuxième tour. Dans le match le plus attendu de la journée, Stefanos Tsitsipas, tête de série n°2, a eu besoin de 2h07 pour se défaire de Hubert Hurkacz, le 29eme joueur mondial : 6-7, 6-3, 6-1. Le Grec, qui disputait son premier match depuis son élimination au troisième tour à Melbourne par Milos Raonic et qui souffrait visiblement de l'épaule droite, a eu du mal à entrer dans la partie. Breaké à 1-1 dans le premier set, il a réussi à revenir à 5-5, tout en sauvant trois balles de set, avant de finalement s'incliner au tie-break (7-2). Le Polonais a de nouveau breaké au début du deuxième set, et il pensait alors peut-être avoir fait le plus dur. Mais c'est justement dos au mur que le Grec a fini par se réveiller. Il a pris trois fois le service adverse pour égaliser à une manche partout, avant de dérouler dans la troisième. Le gagnant du dernier Masters défiera en huitièmes de finale Aljaz Bedene, mais il devra clairement hausser son niveau de jeu.

ROTTERDAM (Pays-Bas, ATP 500, dur indoor, 2 013 855€)
Tenant du titre : Gaël Monfils (FRA)

1er tour
Medvedev (RUS, n°1) - Pospisil (CAN)
Krajinovic (SER) bat Griekspoor (PBS, WC) : 6-4, 6-1
Bublik (KAZ) bat Barrère (FRA, Q) : 6-3, 6-7 (2), 6-4
Rublev (RUS, n°7) bat Basilashvili (GEO) : 6-2, 6-3

Monfils (FRA, n°3) - Sousa (POR)
Simon (FRA) - Kukushkin (KAZ, Q)
Evans (GBR) bat Kohlschreiber (ALL, Q) : 6-3, 7-5
Khachanov (RUS) bat Fognini (ITA, n°5) : 6-3, 6-3

Bautista Agut (ESP, n°6) bat Fucsovics (HUN, Q) : 4-6, 7-6 (1), 6-1
Carreno Busta (ESP) bat Mannarino (FRA) : 7-5, 6-7 (3), 6-4
Sinner (ITA, WC) - Albot (MOL)
Haase (PBS, WC) - Goffin (BEL, n°4)

Dimitrov (BUL) bat Shapovalov (CAN, n°8) : 6-3, 7-6 (3)
Auger-Aliassime (CAN) bat Struff (ALL) : 6-3, 1-6, 6-3
Bedene (SLO) bat Paire (FRA) : 6-2, 6-4
Tsitsipas (GRE, n°2) bat Hurkacz (POL) : 6-7 (2), 6-3, 6-1

Vos réactions doivent respecter nos CGU.