ATP : Roger Federer confirme des tensions avec Novak Djokovic

ATP : Roger Federer confirme des tensions avec Novak Djokovic©Media365
A lire aussi

Gabriel Vanhoutte, publié le lundi 11 mars 2019 à 18h10

En conférence de presse ce lundi, Roger Federer est revenu sur l'épisode de la non-réélection de Chris Kermode à la tête de l'ATP. Novak Djokovic, président du conseil des joueurs et part intégrante du vote, n'aurait pas souhaité rencontrer le Maestro pour évoquer le vote à venir.

En marge d'Indian Wells, c'est la gouvernance de l'ATP qui fait parler en ce début mars. Chris Kermode, président de l'instance depuis 2014 ne sera plus à la tête du circuit masculin, désavoué à l'issue d'un vote pour lequel Novak Djokovic avait clairement affiché sa position contre lui. Mais c'est la présidence du Serbe, à la tête du conseil des joueurs, et donc participant au choix de renouveler ou non le bail du président, qui a fait parler cette semaine. Après les critiques de Rafael Nadal, Roger Federer a exprimé son incompréhension dans les choix de « Nole » à la tête du conseil des joueurs. Un rôle que le Maestro connaît pour l'avoir déjà occupé par le passé.

Federer : « J'ai essayé de lui parler mais il n'avait pas le temps »

En cause, le Maestro avait manifesté son souhait de s'entretenir avec Novak Djokovic sur la question du gouvernant de l'ATP. Un souhait que le Serbe n'avait pas exaucé : « J'ai essayé de lui parler (du vote pour la gouvernance de l'ATP, ndlr) mais malheureusement il n'avait pas le temps. C'est difficile à comprendre... » Un refus déjà essuyé par Rafael Nadal, de nouveau rencontré par Federer : « Rafael (Nadal) est venu prendre un café à la maison. On est sur la même longueur d'onde. C'est important pour nous deux (...) Le conseil des joueurs représente tous les joueurs. Mon téléphone reste toujours allumé, mais je n'ai pas eu le moindre message. » L'incompréhension pourrait donc faire place à un réinvestissement de l'espace politique du tennis mondial du côté de Roger Federer, qui n'exclut pas de reprendre des fonctions : « Peut-être que je devrai m'investir un peu plus à l'avenir. Je voulais prendre des informations ces derniers jours. » La bataille pour la tête de l'ATP pourrait alors désormais sortir des courts...

Vos réactions doivent respecter nos CGU.