ATP - Rio de Janeiro : Moutet éliminé d'entrée

ATP - Rio de Janeiro : Moutet éliminé d'entrée©Media365
A lire aussi

Marie Mahé, publié le mardi 18 février 2020 à 08h01

Comme à Buenos Aires la semaine dernière, Corentin Moutet s'est fait sortir dès le premier tour, mardi à Rio de Janeiro.

Nouvelle piqûre de rappel pour Corentin Moutet. Éliminé d'entrée la semaine dernière à Buenos Aires, par le Slovaque Kovalik, le jeune joueur français de 20 ans a connu la même mésaventure, ce mardi à Rio de Janeiro, où il s'est laissé surprendre (1-6, 7-6, 7-6, 3h01) par l'Argentin Federico Coria, qui n'apparaît pourtant pas dans les cent premiers mondiaux. Moutet peut d'autant plus s'en vouloir qu'il a laissé échapper la victoire à deux reprises et sa chance par la même occasion. Après avoir balayé le petit frère de Guillermo Coria (finaliste à Roland-Garros en 2004 et numéro 3 mondial du temps de sa splendeur) dans la première manche (6-1 en 34 minutes), le finaliste à Doha le mois dernier a ainsi breaké d'entrée, avant de finalement s'incliner sèchement au jeu décisif (7-1). Pire : dans le dernier set, le 77eme au classement ATP a mené 5-3, service à suivre, avant là encore de se montrer incapable de conserver son avance, pour finalement céder de nouveau au tie-break (7-3).

Ramos-Vinolas a fait connaissance avec le nouveau Nadal

Une grosse déconvenue mais pas la seule du jour à Rio, puisque Albert Ramos-Vinolas (41eme) est lui aussi tombé de haut face au petit prodige du tennis espagnol Carlos Alcaraz Garfia. A seulement 16 ans, le jeune compatriote de Rafael Nadal, auquel il est déjà comparé par les experts, s'est offert sa première victoire sur le circuit (7-6, 4-6, 7-6, 3h38), aux dépens de son aîné. Ramos-Vinolas, mené lui aussi 5-3 dans la troisième et dernière manche, avait un temps retardé l'échéance en sauvant deux balles de match (à 5-4), mais il a pris de plein fouet, un peu plus tard dans le second jeu décisif de cette partie, tout le talent et le culot de la petite pépite. Au prochain tour, Alcaraz Garfia affrontera le vainqueur de Corentin Moutet Federico Coria.

Garin a bataillé, Verdasco n'a pas existé

Cristian Garin n'est pas passé bien loin de la correctionnelle. Ce lundi, le Chilien, 25eme joueur mondial et tête de série n°3, a dû s'employer au premier tour du tournoi ATP 500 de Rio de Janeiro au Brésil, sur terre battue, pour venir à bout du Slovaque Andrej Martin, 94eme joueur mondial, en trois manches (4-6, 7-5, 7-6 (5)) et 3h10 de jeu. Une victoire au forceps tant le Chilien a eu du mal à conclure, lui qui s'est procuré quatre premières balles de match, dans l'ultime set, à 5-6 et service à suivre pour son adversaire, avant d'en gâcher trois nouvelles dans le jeu décisif, pour finir par avoir le dernier mot. Non sans mal. Dans le même temps, l'Espagnol Fernando Verdasco a eu moins de chances. Le 49eme joueur mondial, tête de série n°9, est même tombé plutôt lourdement, contre son compatriote Pablo Andujar-Alba, 59eme joueur mondial, en deux petites manches (6-3, 6-3) et 1h29 de jeu.

Avec M.M

RIO DE JANEIRO (Brésil, ATP 500, terre battue, 1 769 151€)
Tenant du titre : Laslo Djere (SER)

1er tour
Thiem (AUT, n°1) - Meligeni (BRE, WC)
Munar (ESP) - Caruso (ITA)
Domingues (POR, Q) - Sousa (POR)
Mager (ITA, Q) - Ruud (NOR, n°8)

Pella (ARG, n°4) - Monteiro (BRE)
Balazs (HUN, LL) - Cuevas (URU)
Martinez (ESP, Q) - Dellien (BOL)
Andujar (ESP) bat Verdasco (ESP, n°9) : 6-3, 6-3

Alcaraz Garfia (ESP, WC) bat Ramos-Viñolas (ESP, n°7) : 7-6 (2), 4-6, 7-6 (2)
Coria (ARG, Q) bat Moutet (FRA) : 1-6, 7-6 (1), 7-6 (3)
Delbonis (ARG) bat Carballes Baena (ESP) : 6-2, 6-4
Garin (CHI, n°3) bat Martin (SLQ) : 4-6, 7-5, 7-6 (5)

Coric (CRO, n°5) - Londero (ARG)
Davidovich Fokina (ESP) - Seyboth Wild (BRE, WC)
Mayer (ARG) - Sonego (ITA)
Cecchinato (ITA) - Lajovic (SER, n°2)

Vos réactions doivent respecter nos CGU.