ATP : Pour son retour sur terre battue, Roger Federer a choisi Madrid

ATP : Pour son retour sur terre battue, Roger Federer a choisi Madrid©Media365

Gabriel Vanhoutte, publié le mercredi 20 février 2019 à 12h39

Après deux années loin de la terre battue, Roger Federer fera son retour cette saison sur la surface de prédilection de Rafael Nadal. Pour entamer sa saison sur terre, le Suisse commencera comme attendu par le Masters 1000 de Madrid. Le numéro 3 mondial a confirmé mercredi sa présence sur ce tournoi qu'il connaît bien, pour l'avoir remporté en 2009 et 2012.

Rome ou Madrid, le mystère restait jusqu'ici complet. Après avoir annoncé qu'il ferait son grand retour à Roland-Garros en mai prochain, Roger Federer (37 ans) avait fait part de son intention de disputer un tournoi sur terre battue auparavant, précisément afin de préparer son come-back Porte d'Auteuil. Entre les capitales italienne et espagnole, le Suisse a fait son choix, et c'est bien sur le Masters 1000 de Madrid (programmé cette année du 5 au 12 mai), comme c'était fortement pressenti, qu'il répétera ses gammes avant de s'attaquer au rendez-vous parisien. Federer a confirmé mercredi qu'il avait opté pour Madrid et non Rome pour retrouver la terre battue après deux ans d'absence. Un retour en terrain conquis également pour le Bâlois, vainqueur à trois reprises, en 2006, alors que l'épreuve se déroulait encore en indoor, mais surtout en 2009 et 2012 sur la terre battue madrilène. L'ancien numéro 1 mondial aujourd'hui numéro 3 reviendra dans la capitale espagnole pour la première fois depuis 2015 et son élimination au deuxième tour face à Nick Kyrgios.


De Madrid à Roland-Garros

A Madrid, l'ex-numéro 1 mondial aura l'occasion de retrouver des sensations sur une surface qui l'a vu faire l'impasse ces deux dernières saisons. Car l'échéance tant attendu pour le Suisse, ses fans et les observateurs du tennis, sera évidemment Roland-Garros. Federer, bien avant de s'annoncer à Madrid, avait confirmé sa présence à Paris après son accroc dès les huitièmes de finale l'Open d'Australie devant Stefanos Tsitsipas. Des retrouvailles avec ce public parisien qui n'avait plus eu l'honneur de revoir Federer depuis 2015. Présent dans tous les Grand Chelem entre 1999 et 2016, le Suisse avait déjà donné le sentiment de vouloir retrouver la terre du court central Philippe-Chatrier il y a deux ans, mais il avait dû renoncer en raison de problèmes de dos persistants. Un forfait suivi d'une nouvelle impasse la saison suivante, afin de préserver ses chances sur les autres surfaces. Mais voilà, cette saison l'homme aux vingt victoires en Grand Chelem se sent mieux physiquement, et cela change tout pour lui. « Je n'ai pas la sensation que ce (me priver de la terre battue) soit très nécessaire pour mon tennis. Je vais jouer Roland-Garros. » Dans ses plus beaux rêves, Federer s'est même imaginé décrocher son centième titre en carrière à Paris, dans le jardin de son rival Nadal. A moins qu'il ne soulève déjà le trophée à Madrid, où le Majorquin, quintuple vainqueur de l'épreuve, devrait vendre là aussi chèrement sa peau.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.