ATP : Pour Ruud, "sur un court, c'est comme si Nadal allumait l'interrupteur"

ATP : Pour Ruud, "sur un court, c'est comme si Nadal allumait l'interrupteur"©Panoramic, Media365
A lire aussi

Thomas Siniecki, publié le lundi 19 octobre 2020 à 22h10

Rafael Nadal est un modèle d'humilité. Ce n'est pas un scoop, juste une confirmation de la part du Norvégien Casper Ruud, qui fréquente régulièrement l'Espagnol dans son académie, où il s'entraîne depuis un peu plus de deux ans.


Casper Ruud, qui a pu montrer son excellente forme sur terre battue ces dernières semaines, est un pensionnaire de l'académie de Rafael Nadal depuis septembre 2018. Son avis sur l'Espagnol est donc forcément un peu plus avisé que les autres. "Il est extrêmement différent en dehors du court, assure le Norvégien dans un entretien pour Nettavisen.no. Sur le terrain, il est intrépide et un peu impitoyable avec ses adversaires, on pourrait presque croire qu'il aime les perturber avec son jeu. Mais en fait, en dehors d'un court, il est extrêmement calme, il est normal et humble. C'est un peu comme s'il allumait l'interrupteur, qu'il était différent sur un terrain. C'est amusant de voir ça." Ça n'amuse pas forcément tout le monde, pas Novak Djokovic par exemple, qui vient de prendre une nouvelle leçon à Roland-Garros.

Pour rappel, Rafael Nadal a remporté il y a un peu plus d'une semaine son treizième sacre à Paris, expédiant le n°1 mondial en trois sets (6-0, 6-2, 7-5). L'analyse de Ruud n'est finalement pas si surprenante, tant elle confirme ce qui se sait déjà à propos du natif de Majorque, où se situe justement cette académie. Qui a donc permis au jeune Norvégien de 21 ans de faire progresser son jeu sur terre battue de manière spectaculaire, ce qui s'est matérialisé avec ces deux demi-finales successives au Masters 1000 de Rome (défaite contre Novak Djokovic) puis à Hambourg (défaite face à Andrey Rublev). Ensuite, à Roland-Garros, le 26eme joueur mondial n'était tombé que devant Dominic Thiem au troisième tour (6-4, 6-3, 6-1). L'avenir s'annonce donc très intéressant pour celui qui, cette année, est aussi devenu le premier Norvégien de l'histoire à remporter un tournoi - à Buenos Aires, en février. Sur terre, bien sûr.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.