ATP : Pervolarakis testé positif au coronavirus, des doutes sur Tsitsipas ?

ATP : Pervolarakis testé positif au coronavirus, des doutes sur Tsitsipas ?©Panoramic, Media365

Mathieu WARNIER, Media365, publié le samedi 13 février 2021 à 16h52

Partenaire de double de Stefanos Tsitsipas lors de l'ATP Cup, Michail Pervolarakis a confirmé avoir été testé positif au coronavirus après avoir pris l'avion pour rallier l'Afrique du Sud. Une information qui pourrait mettre en difficulté le numéro 6 mondial.

C'est une information qui pourrait avoir des conséquences importantes. Aligné avec l'équipe de Grèce lors de la récente ATP Cup organisée à Melbourne en amont de l'Open d'Australie, Michail Pervolarakis a annoncé via son compte Instagram avoir été testé positif au coronavirus à son arrivée en Afrique du Sud. « Après 24 heures de voyage entre l'Australie et l'Afrique du Sud, j'ai été testé positif au Covid-19, a confié le Grec. Je suis complètement asymptomatique pour le moment et vais devoir me mettre en quarantaine. » Alors que la Fédération Australienne de tennis assure que le joueur a été testé négatif le 9 février dernier, soit avant son départ de Melbourne, cette information jette le trouble quant aux circonstances dans lesquelles la contamination par le coronavirus a pu avoir lieu et notamment si elle a eu lieu sur le territoire australien.


Tsitsipas dans le doute ?

Connaître ces circonstances, c'est également permettre de savoir si les personnes ayant été en contact avec le Grec à Melbourne doivent être considérées comme « cas contacts ». Une situation qui pourrait remettre en cause la participation de Stefanos Tsitsipas à l'Open d'Australie. En effet, alors que les autorités locales ont imposé un confinement de cinq jours à la suite de la découverte d'un foyer de contamination dans un hôtel proche de l'aéroport de Melbourne et décrété le huis clos pour la suite du tournoi du Grand Chelem, ces dernières vont tout faire pour éviter une propagation du coronavirus. En effet, les autorités de l'Etat de Victoria pourraient demander aux personnes ayant été en contact avec Michail Pervolarakis de se soumettre à un test de dépistage consécutif à une période d'isolement, à l'image de ce qui avait été mis en place la semaine passée après la découverte d'un cas dans le personnel d'un des hôtels ayant accueilli la quarantaine obligatoire de tous les participants à l'Open d'Australie. La réaction des autorités locales sera donc scrutée de près.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.