ATP : Paire revient sur son différend avec Bartoli

ATP : Paire revient sur son différend avec Bartoli©Panoramic, Media365
A lire aussi

Quentin Lecointe : publié le mercredi 18 septembre 2019 à 17h38

Dans des propos accordés au Figaro, Benoit Paire est revenu sur son différend avec Marion Bartoli. Le joueur demande un peu plus d'indulgence à la consultante.

Benoit Paire et Marion Bartoli n'ont pas arrêté de se chamailler cet été par réseaux sociaux interposés. En cause, les critiques émises par l'ancienne joueuse à l'encontre de l'Avignonnais suite à son comportement lors de sa défaite au deuxième tour de l'US Open face à Aljaz Bedene. "On dirait un enfant de huit ans qui a perdu son match dans un petit club du tournoi local", avait notamment lâché Bartoli sur Eurosport pour commenter l'absence de poignée de main entre Paire et son adversaire à la fin du match. « Dis moi Marion, pas sûr que tu sois bien placée pour parler de ce sujet... Tu avais serré la main de Virginie (Razzano, ndlr) à Eastbourne en 2009 ? », lui avait notamment rétorqué Paire.



"C'est normal que l'on soit critiqué mais il faut que cela soit justifié"

Pendant ses vacances après le tournoi, Paire en avait rajouté une couche en portant un toast à Bartoli lors d'une vidéo diffusée sur les réseaux sociaux. Ce à quoi, celle qui avait annoncé son retour sur les courts avant de finalement faire machine arrière avait rétorqué qu'elle préférait trinquer avec Andy Murray en référence à sa photo prise avec le Britannique suite à son succès à Wimbledon. Dans des propos accordés au Figaro, Paire est revenu sur ce différend sans en rajouter une couche : « Quand on a été joueur ou joueuse de haut niveau et que l'on devient consultant, il ne faut pas oublier ce qu'il se passe dans la tête des joueurs et les respecter. Sur un court, il y a des émotions (...) C'est normal que l'on soit critiqué mais il faut que cela soit justifié. A un moment donné il faut savoir tourner sept fois sa langue dans la bouche avant de dire n'importe quoi. Si un jour je deviens consultant, je serai un peu plus sympa dans mes commentaires sur les joueurs français ».

Vos réactions doivent respecter nos CGU.