ATP : Novak Djokovic a le soutien et les critiques de son grand-père

ATP : Novak Djokovic a le soutien et les critiques de son grand-père©Media365
A lire aussi

Nicolas Kohlhuber, Media365, publié le dimanche 19 juillet 2020 à 15h25

Quand Novak Djokovic est critiqué, il peut compter sur sa famille pour le défendre. Ce dimanche, c'est son grand-père qui a pris la parole dans la presse serbe pour défendre le numéro 1 mondial.



L'image de Novak Djokovic est toujours écornée par les récents événements survenus durant l'Adria Cup. Durant cette exhibition, plusieurs joueurs de tennis avaient contracté le Covid-19. Organisateur de l'événement, le numéro 1 mondial avait été jugé responsable des contaminations provoquées par la tenue de ce tournoi amical en présence de public. De nombreux joueurs, Nick Kyrgios en tête avait critiqué le comportement du Serbe. Pour se défendre, le vainqueur du dernier Open d'Australie avait déjà pu compter sur son père. Désormais, c'est son grand-père maternel qui s'en mêle. Zdenko Zagar s'est confié au site Kurir. Et il n'a pas mâché ses mots. « Le tournoi a été joué en plein air. Djokovic n'a aucun moyen d'y emmener le coronavirus. J'étais là aussi et je ne l'ai pas attrapé. J'ai eu peur quand j'ai découvert qu'il était infecté. Mais je savais qu'il était assez fort pour digérer toutes les attaques médiatiques. Je sais pourquoi il est constamment critiqué mais ce sont de mauvaises pensées. En fait c'est simple, tout est explicable parce que Djokovic agace Nadal, Federer et les 20 autres qui sont en dessous de lui. Je ne vais pas faire de commentaire là-dessus »

Dans la famille Djokovic, c'est le grand-père qui critique

Dans cette même interview, il a pourtant assumé le fait d'être la personne la plus critique envers le champion de la famille. « Des fois, je me permets des critiques sur son jeu mais on m'a dit d'arrêter. Pas Novak, mais le reste de la famille. Ils disent que je dois toujours être positif et lui remonter le moral mais je pense que la critique peut aussi être positive.» a expliqué cet ancien militaire. Il l'a prouvé en évoquant le régime de son petit-fils. Comme n'importe quel grand-parent, il aimerait voir le fils de sa fille manger un peu plus. « Il est vraiment maigre. Quand je prends ses vêtements, je ne peux pas les porter. Ce t-shirt est trop grand pour lui mais bien pour moi. Et je ne suis pas si gros ! II ne mange pas de viandes, seulement des fruits et des légumes... Mais les tactiques qui marchent n'ont pas besoin d'être changées.»

Vos réactions doivent respecter nos CGU.