ATP : Nadal se prépare pour la reprise

ATP : Nadal se prépare pour la reprise©Media365
A lire aussi

Quentin Lecointe, Media365 : publié le dimanche 26 juillet 2020 à 17h06

A l'occasion d'un live Facebook, Rafael Nadal a confié être toujours en phase intense de préparation en vue d'une éventuelle reprise.



Toujours à l'arrêt, la saison ATP de tennis est censée reprendre ses droits le 22 août prochain avec le Masters 1000 de Cincinnati qui aurait lieu sur le site de Flushing Meadows, là où se disputerait l'US Open dans la foulée. Rien n'est moins sûr néanmoins tant la situation sanitaire aux Etats-Unis reste fragile, en témoigne la récente annulation du tournoi de Washington qui devait avoir lieu le 14 août. Cette situation est compliquée à gérer pour les joueurs qui ne savent pas très bien comment se préparer pour reprise incertaine. Certains ne lésinent pas sur les efforts, à l'instar de Rafael Nadal. Dans un live Facebook organisé par son sponsor Kia, l'Espagnol a révélé être en phase de préparation : « Je suis ravi de pouvoir revenir à la normalité, le moment est venu d'être responsable et de faire les choses aussi bien que possible. Je travaille dur pour essayer de préparer mon corps et d'être compétitif ».

Nadal a également profité de cette conversation pour revenir sur les moments forts de sa carrière. Dans l'exercice difficile du choix de ses meilleurs souvenirs, l'actuel n°2 mondial en dégage trois : « Si je ne peux en dire que trois, ce serait Roland Garros 2005, Wimbledon 2008 et US Open 2013. Si vous me permettez d'en ajouter deux de plus, je dirais l'Australie 2009 et la Coupe Davis 2004 ». En dehors de l'US Open 2013, il s'agit à chaque fois du moment où il a pour la première fois soulever ces trophées prestigieux.

Issu d'une famille de sportif avec notamment un oncle qui a été footballeur professionnel, Nadal a également été questionné sur son rapport au ballon rond. S'il est un grand fan du jeu, le Majorquin confie qu'il n'est pas très à l'aise balle aux pieds : « Jouer au football, je suis très mauvais. Quand j'étais petit, je jouais et ce n'était pas mal, mais maintenant, honnêtement, je ne sais pas si je suis mauvais ou très mauvais ».

Vos réactions doivent respecter nos CGU.