ATP : Murray va rejouer en simple à Cincinnati

ATP : Murray va rejouer en simple à Cincinnati©Media365
A lire aussi

Marie Mahé, publié le vendredi 09 août 2019 à 20h40

Ce vendredi, l'organisation du Masters 1000 de Cincinnati a annoncé, via Twitter, la venue d'Andy Murray. Sept mois après son dernier match, l'Écossais, opéré de la hanche en début d'année, va donc faire son grand retour en simple, dès la semaine prochaine.

Le moins que l'on puisse dire, c'est qu'il s'est fait désirer. Sept mois après son dernier match sur le circuit ATP en simple, au premier tour de l'Open d'Australie, Andy Murray s'apprête à revenir. Dès la semaine prochaine, l'Écossais sera au programme du Masters 1000 de Cincinnati aux Etats-Unis (11-18 août). C'est d'ailleurs l'organisation du prestigieux tournoi elle-même qui a annoncé cette grande nouvelle, sur son compte Twitter officiel, ce vendredi soir. Une nouvelle confirmée dans la foulée par le tennisman en personne, sur ses propres réseaux sociaux. Toutefois, son grand retour n'était pas forcément prévu à ce moment-là et aurait même dû intervenir plus tard durant cette saison 2019. En tout début d'année, soit fin janvier, le Britannique avait été contraint de subir une opération chirurgicale à une hanche. En juin dernier au Queen's, Andy Murray avait effectué un premier retour, mais c'était en double.

En janvier, Murray a failli tout laisser tomber



A l'époque, il s'était même offert le luxe de remporter justement ce tournoi, en compagnie d'un certain Feliciano Lopez. En janvier dernier, Andy Murray, particulièrement bouleversé, était certain qu'il devrait prendre sa retraite, à cause des trop nombreuses douleurs à la hanche qui l'empêchaient de pouvoir pratiquer son sport au plus haut niveau. Il avait fait part de cette possibilité lors d'une conférence de presse vraiment émouvante, du côté de Melbourne. Après son opération, les douleurs avaient disparu et Andy Murray s'était progressivement remis à l'entraînement. Après avoir repris sa raquette et retapé dans la balle vers fin mars-début avril, il avait ensuite continué, tout tranquillement, sa progressive montée en puissance pour en arriver donc à ce qu'il attendait certainement avec une très grande impatience, la possibilité de refouler, en simple, les courts.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.