ATP - Moutet : "Le tennis est super lisse, on n'a rien le droit de faire"

ATP - Moutet : "Le tennis est super lisse, on n'a rien le droit de faire"©Media365
A lire aussi

Thomas Siniecki, Media365 : publié le samedi 01 octobre 2022 à 19h39

La bagarre au filet entre Corentin Moutet et son adversaire bulgare a choqué, jeudi soir lors du Challenger d'Orléans. Un peu plus à froid, le jeune joueur de 23 ans continue d'en vouloir à Adrian Andreev, qui l'a provoqué selon lui.



Corentin Moutet a été invité par RMC à s'exprimer sur la scène surréaliste de jeudi soir à Orléans, où il s'est battu au filet avec le joueur bulgare Adrian Andreev (vainqueur 2-6, 7-6, 7-6). Le récent huitième-finaliste de l'US Open essaie de tempérer : "C'est rare, donc ça fait parler, mais il ne s'est pas passé grand-chose. On s'est affrontés la semaine passée et il m'avait déjà bien cherché, je lui avais demandé ce qu'il faisait et ça s'était arrêté là." C'était déjà en huitièmes de finale, et déjà sur un tournoi Challenger à Gênes. "Cette fois, j'avais juste envie de lui serrer la main et de partir très vite, j'étais très frustré de perdre ce match. Je n'apprécie pas la personne, ni la façon dont il se comporte, mais c'était un beau match et je voulais finir ça correctement pour le public."

"Quand tu es 200eme mondial, on est facilement condamnable"

Le cinquième joueur français (64eme mondial) confirme avoir été très surpris que son adversaire se comporte de la sorte après une victoire : "Il me tire lorsqu'il me serre la main, donc quand il vient vers moi, je sais que la poignée de main va être assez tendue. On a un respect mutuel avec la plupart des adversaires. Même quand tu perds, tu as beaucoup de respect." Moutet regrette pour une seule raison, celle de la présence d'enfants dans la salle.


Souvent critiqué pour son attitude depuis le début de sa carrière, le joueur de 23 ans soulève à nouveau un débat régulièrement évoqué concernant Nick Kyrgios ou Benoît Paire, en estimant que personne ne lui dirait rien s'il était n°1 mondial ou s'il avait remporté un tournoi du Grand Chelem : "Quand tu es 200eme mondial, on est facilement condamnable. Le tennis est super lisse, on n'a rien le droit de faire donc les gens sont contents de voir que ce n'est plus si lisse, mais de l'autre côté on nous dit non..."

Vos réactions doivent respecter nos CGU.