ATP - Montréal : Monfils confirme vouloir "jouer jusqu'à 40 ans" et cite Bryant, Ibrahimovic ou Federer

ATP - Montréal : Monfils confirme vouloir "jouer jusqu'à 40 ans" et cite Bryant, Ibrahimovic ou Federer©Panoramic, Media365
A lire aussi

Thomas Siniecki, Media365 : publié le jeudi 11 août 2022 à 17h12

Les légendes du sport inspirent Gael Monfils, qui aimerait pousser avec la même longévité pour encore au moins cinq ans de carrière. Le Français, de retour sur les courts après trois mois d'absence, souhaite juste que les pépins le laissent tranquille.



On pourrait parfois croire que Gael Monfils ne va pas faire de vieux os sur le circuit, au vu de ses apparitions de plus en plus raréfiées à cause des blessures... Que nenni ! "J'ai trop de plaisir pour arrêter, j'ai déjà dit que je voulais jouer jusqu'à 40 ans. Comme Kobe Bryant l'a été, comme Zlatan Ibrahimovic ou Roger Federer le sont encore... Passer la quarantaine, c'est symbolique." Le Français, qui va affronter la révélation Jack Draper dans la nuit de jeudi à vendredi à Montréal pour espérer rejoindre les quarts de finale, met toutefois un bémol relatif justement à sa condition physique : "J'espère juste ne pas avoir trop d'arrêts de trois ou quatre mois sur blessure, sinon ça écourtera mon envie. Mais j'espère vraiment garder cette motivation et jouer jusqu'à mes 40 piges !"

Surpris et content de sa qualification contre Maxime Cressy (7-6, 7-6) après avoir sauvé quatre balles de set - deux dans chaque manche -, alors qu'il se sentait très fatigué à l'issue de sa première victoire contre Pedro Martinez (7-6, 3-6, 6-2), Gael Monfils dit avoir puisé physiquement pour rester concentré : "J'essaie juste de prendre le maximum possible, afin d'être prêt physiquement pour l'US Open." Handicapé notamment par des douleurs au talon, sur lesquelles il travaille et dit porter l'attention nécessaire, le n°1 français (n°20 mondial) a fortement apprécié "une ambiance de dingue à Montréal, une ferveur de fou avec des gens fabuleux". Quart-finaliste cette année à l'Open d'Australie, il a ensuite raté Roland-Garros puis Wimbledon. Son dernier match remontait à plus de trois mois, une défaite face à Novak Djokovic à Madrid (6-3, 6-2).

Vos réactions doivent respecter nos CGU.