ATP - Monte-Carlo : Deux sur quatre pour les Bleus, Djokovic a galéré

ATP - Monte-Carlo : Deux sur quatre pour les Bleus, Djokovic a galéré©Media365

Aurélien CANOT, publié le mardi 16 avril 2019 à 20h00

Se plaignant de nouveau du dos, Jo-Wilfried Tsonga a abandonné après deux jeux dans le deuxième set (4-6, 0-2), ce mardi au 1er tour du Masters 1000 de Monte-Carlo face à l'Américain Taylor Fritz. Le tournoi est également terminé pour Adrian Mannarino, sorti, lui, à la régulière par le Britannique Cameron Norrie (6-4, 6-3), comme pour Marin Cilic (n°7), Stan Wawrinka et Karen Khachanov. Pierre-Hugues Herbert et Gilles Simon, en revanche, seront présents au deuxième tour, après leur succès respectifs face au vétéran espagnol Fernando Verdasco (6-4, 6-4) et au jeune Australien Alexei Popyrin (7-5, 6-1). Le n°1 mondial Novak Djokovic a galéré mais a fini par passer en trois sets contre Philipp Kohlschreiber.



Les mains jointes et le regard défait, Jo-Wilfried Tsonga implore le public de lui pardonner ce jet de l'éponge forcé en cours de match. Malheureusement pour l'ancien numéro 1 français, la scène n'est pas nouvelle. Elle est même vue et revue. Une fois de plus rattrapé par les blessures, le Manceau, de nouveau touché au dos, a déposé les armes après deux jeux dans le deuxième set face à Taylor Fritz, mardi au premier tour du Masters 1000 de Monte-Carlo. Malgré une balle de match écarté à 5-4 par le Français, l'Américain menait alors un set à rien et 2-0 dans cette seconde manche que ne semblait pas pouvoir terminer Tsonga étant donné la grimace de souffrance qu'il affichait depuis la fin de la première manche. L'ex-membre du Top 10 redescendu au-delà de la 100eme place au classement ATP (il est aujourd'hui 102eme) s'était d'ailleurs fait longuement manipulé après le dénouement de ce premier set.

Tsonga espère revenir à Madrid

Après l'avoir examiné debout, le kiné avait demandé à notre représentant de s'allonger, mais sans plus de résultat. Aux questions des médecins lui demandant comment il se sentait et s'il se voyait continuer, Tsonga avait d'ailleurs répondu par la négative. L'aventure se termine donc une fois de plus prématurément pour celui qui avait été contraint de passer par les qualifications à Miami, sans parvenir à rallier le tableau final. Dommage pour l'ancien leader des Bleus en Coupe Davis, car il semblait aller mieux, en attestait son beau parcours la semaine dernière à Marrakech, où il avait uniquement buté sur son compatriote et futur vainqueur Benoît Paire en demi-finales. C'était trois jours avant ce nouveau coup d'arrêt, mais Tsonga espère être de retour en forme pour le tournoi de Madrid dans deux semaines et demie.


Mannarino rechute

C'est déjà fini pour Mannarino. Resté six tournois sans gagner le moindre match en début de saison, Adrian Mannarino avait stoppé l'hémorragie à Delray Beach, où il avait enfin dépassé le cap du premier tour (quarts de finale). Après être retombé dans ses travers à Acapulco, le Parisien avait atteint le deuxième tour à Indian Wells comme à Miami ensuite. Mardi, il a rechuté à Monte-Carlo, battu en deux petits sets (6-4, 6-3) et 1h19 de jeu par le Britannique Cameron Norrie, classé deux rangs au-dessus de lui au classement ATP. Breaké dès son deuxième jeu de service dans le deuxième set, le 58eme mondial n'a jamais réussi à combler son retard. Scénario semblable dans la seconde manche, avec de nouveau un break de Norrie à 1-1. Pour l'emporter encore plus aisément, le Britannique s'est même permis de faire tomber une troisième fois le Tricolore sur son engagement sur le dernier jeu de la partie.

Seuls Herbert et Simon...

Première à double titre pour Pierre-Hugues Herbert. L'Alsacien sorti d'entrée en double, la veille avec son fidèle partenaire Nicolas Mahut, est devenu mardi le premier qualifié français de ce Monte-Carlo 2019 en remportant aux dépens de Fernando Verdasco (6-4, 6-4) sa... première victoire contre le vétéran espagnol de 35 ans. Avant de se frotter au deuxième tour au Japonais Kei Nishikori (n°5), là aussi pour une première puisqu'il ne l'a encore jamais battu, le 49eme mondial en simple a pris le dessus en deux sets face à Verdasco, mieux classé que lui (38eme), deux sets remportés sur le même score mais au déroulement différent. Dans le premier, Herbert, un ton au-dessus de son adversaire dans l'échange, l'a poussé à la faute sur sa mise en jeu à 5-4 pour prendre les devants. Dans le seconde, tout s'est accéléré à partir de 4-3 en faveur de « P2H ». Au jeu des breaks (trois de suite sur les trois derniers jeux de ce match), le protégé de Fabrice Santoro s'est heureusement imposé (2 breaks pour Herbert, un seul pour Verdasco), même s'il a eu besoin de deux balles de match pour terminer le travail. Une qualification qui a visiblement inspiré Gilles Simon, autre Français engagé sur le Rocher et deuxième Français qualifié de la journée après sa victoire en deux sets là aussi face à Alexei Popyrin (7-5, 6-1). Breaké à deux reprises dans le premier set par le jeune et fougueux Australien de près de deux mètres, le Niçois a recollé à chaque fois au score, avant de finir par avoir le dernier mot sur un troisième break, à 6-5. Simon a en enchaîné deux autres pour s'envoler dans une seconde manche à sens unique - la blessure de Popyrin, diminué, n'a rien arrangé au sort du 126eme mondial - et valider en 1h23 son billet pour le deuxième tour, où l'attend le coriace Italien Fabio Fognini (n°13).

Djokovic tient sa revanche, mais...

Le tirage au sort s'était montré coquin avec Novak Djokovic qui, pour son retour à la compétition était opposé à l'avant-dernier joueur à l'avoir battu, Philipp Kohlschreiber. Dominé par l'Allemand en seizièmes de finale à Indian Wells, le n°1 mondial a pris sa revanche à Monte-Carlo, où il réside, mais que ce fut dur ! Le Serbe a en effet dû lutter pendant 2h36 pour s'imposer 6-3, 4-6, 6-4. En galère au service (8 doubles-fautes, 12 balles de break sauvées sur 16), Djokovic s'est parfois énervé, en atteste son cassage de raquette pendant le deuxième set, mais il a su trouver les ressources mentales pour s'imposer, ce qui n'avait pas forcément été le cas lors de la tournée américaine. Le Serbe a breaké à 5-3 pour remporter la première manche. Mais la deuxième a vu un scénario totalement différent, avec pas moins de sept break d'affilée de 2-1 à 6-4 pour l'Allemand ! Heureusement pour lui, Novak Djokovic a retrouvé ses moyens, et son service, en début de troisième manche, où il a breaké d'entrée et est parvenu, non sans mal, à garder sa mise en jeu jusqu'au bout et s'imposer sur sa cinquième balle de match. C'est donc un succès pour le vainqueur des éditions 2013 et 2015 du Masters 1000 de Monte-Carlo, mais il va clairement falloir aussi son niveau de jeu s'il veut réussir le triplé dimanche prochain. Cela passera d'abord par une victoire contre Taylor Fritz ou Diego Schwartzmann en huitièmes de finale.

Cecchinato renverse Wawrinka

Seul joueur en dehors de Nadal ou Djokovic à avoir remporté le tournoi depuis 2005, Stan Wawrinka a été battu dès le deuxième tour après un match au scénario rocambolesque. Opposé au surprenant demi-finaliste du dernier Roland-Garros Marco Cecchinato (16eme mondial), le Suisse a mené 6-0, 5-3, avant de perdre les deux derniers sets 7-5, 6-3, après un match de 1h45. Incroyable défaite pour le triple vainqueur en Grand Chelem qui avait déroulé dans la première manche en ne perdant que dix points. Il pensait sans doute avoir fait le plus dur en breakant d'entrée de deuxième manche. Mais à 5-3 en sa faveur, il a vu l'Italien remporter facilement sa mise en jeu, avant de débreaker à 40-15, puis prendre à nouveau le service du Suisse à 6-5. Si Cecchinato a eu beaucoup de mal à remporter son premier jeu de service du troisième set (20 points), il a fini par y parvenir, puis à breaker à 3-2 et conclure sans trop trembler, alors que la nuit commençait à tomber sur la Principauté. L'Italien démontre que sa présence dans le dernier carré Porte d'Auteuil l'an passé n'était pas usurpée. Le voici en huitièmes de finale face à Guido Pella, le tombeur de Marin Cilic.

Cilic, le cauchemar continue

Le calvaire de Marin Cilic se poursuit. Incapable de dépasser le cap des huitièmes de finale (à l'Open d'Australie) depuis le début de saison, le Croate déjà sorti d'entrée à Miami lors de sa dernière apparition a encore pris la porte dès ses débuts, ce mardi sur le Court Rainier III du Monte-Carlo Country Club face au modeste Guido Pella, lui qui comptait pourtant sur la terre battue pour se refaire une santé. Battu en trois sets (6-3, 5-7, 6-1) par l'Argentin classé au 35eme rang mondial, l'ancien membre du Top 3 redescendu en 11eme position et tête de série numéro 7 en Principauté a mené rapidement 2-0 face au vainqueur du tournoi de Sao Paulo en mars dernier, avant de sortir une nouvelle fois complètement de sa partie et de se retrouver mené un set à rien. Malgré un nombre incroyable de points donnés, Cilic s'est accroché et a recollé à une manche partout. Il avait même pris les devants dans le dernier set en s'emparant tout de suite du service de Pella pour mener 1-0. Mais un peu comme en début de match, le vainqueur de l'US Open 2014 s'est mis complètement à déjouer. Il n'a alors plus marqué le moindre jeu. La cinquième victoire de Cilic en 2019 attendra.

Karen Khachanov retombe dans ses travers

Globalement décevant depuis son triomphe au Masters 1000 de Paris-Bercy en novembre dernier, avec seulement un quart de finale à Indian Wells comme résultat marquant en 2019, Karen Khachanov (22 ans, 12eme) a encore déçu en s'inclinant dès son entrée en lice ce mardi. Le Russe a subi la loi du qualifié italien Lorenzo Sonego (96eme), en deux sets et 1h53 de jeu : 7-6, 6-4. Dans le premier set, Sonego, sur la lancée de ses trois victoires en trois jours en Principauté, a mené 3-1, mais s'est fait débreaker dans la foulée. Il a finalement fait la différence au tie-break, remporté 7-4. Le deuxième set a été plus rapide, les deux joueurs remportant facilement leur mise en jeu, sauf dans le septième jeu où Khachanov a été breaké blanc par Sonego, qui n'a ensuite plus perdu que six points pour remporter ce match. Prochain adversaire : Cameron Norrie ou Marton Fucsovics. En toute fin de programme, et alors qu'il faisait presque nuit à Monte-Carlo, Borna Coric a fini par venir à bout de Jaume Munar : 6-7, 7-6, 6-4 en 3h29, soit le match le plus long de la saison ATP ! L'Espagnol s'est procuré une balle de match à 6-5 dans le tie-break du deuxième set, mais le Croate s'est arraché pour remporter cette rencontre. Il affrontera Kei Nishikori ou Pierre-Hugues Herbert.

(Avec A.S.)

MONTE CARLO (Monaco, Masters 1000, terre battue, 5 585 030€)
Tenant du titre : Rafael Nadal (ESP)

2eme tour 
Djokovic (SER, n°1) - Kohlschreiber (ALL)
Fritz (USA) - Schwartzman (ARG)
Medvedev (RUS, n°10) - Albot (MDO)
Kukushkin (KAZ) - Tsitsipas (GRE, n°6)

Thiem (AUT, n°4) - Klizan (SLQ)
Lajovic (SER) - Goffin (BEL, n°15)
Fucsovics (HUN) - Norrie (GBR)
Sonego (ITA, Q) bat Khachanov (RUS, n°8) : 7-6 (4), 6-4

Nishikori (JAP, n°5) - Herbert (FRA)
Coric (CRO, n°9) bat Munar (ESP, WC) : 6-7 (3), 7-6 (7), 6-4
Fognini (ITA, n°13) - Simon (FRA)
Auger-Aliassime (CAN, WC) - A.Zverev (ALL, n°3)

Pella (ARG) bat Cilic (CRO, n°7) : 6-3, 5-7, 6-1
Wawrinka (SUI) - Cecchinato (ITA, n°11)
Struff (ALL) - Dimitrov (BUL)
Bautista Agut (ESP) - Nadal (ESP, n°2)

1er tour
Djokovic (SER, n°1) - Bye
Kohlschreiber (ALL) bat Daniel (JAP, LL) : 6-1, 6-3
Fritz (USA) bat Tsonga (FRA) : 6-4, 2-0, abandon
Schwartzman (ARG) bat Edmund (GBR, n°16) : 4-6, 6-3, 6-1

Medvedev (RUS, n°10) bat Sousa (POR) : 6-1, 6-1
Albot (MDO) bat Bedene (SLO, Q) : 6-4, 6-2
Kukushkin (KAZ) bat Chardy (FRA) : 6-3, 6-4
Tsitsipas (GRE, n°6) - Bye

Thiem (AUT, n°4) - Bye
Klizan (SLQ) bat Delbonis (ARG, Q) : 7-6(3), 7-5
Lajovic (SER) bat Jaziri (TUN) : 6-4, 6-4
Goffin (BEL, n°15) bat Andreozzi (ARG,  Q) : 6-1, 6-4

Fucsovics (HUN) bat Basilashvili (GEO, n°12) : 7-5, 3-6, 6-1
Norrie (GBR) bat Mannarino (FRA) : 6-4, 6-3
Sonego (ITA, Q) bat Seppi (ITA) : 7-6(4), 6-4
Khachanov (RUS, n°8) - Bye

Nishikori (JAP, n°5) - Bye
Herbert (FRA) bat Verdasco (ESP) : 6-4, 6-4
Munar (ESP, WC) bat Catarina (MCO, WC) : 6-0, 6-3
Coric (CRO, n°9) bat Hurkacz (POL) : 6-4, 5-7, 7-5

Fognini (ITA, n°13) bat Rublev (RUS, Q) : 4-6, 7-5, 6-4
Simon (FRA) bat Popyrin (AUS, Q) : 7-5, 6-1
Auger-Aliassime (CAN, WC) bat Londero (ARG, Q) : 7-5, 7-6 (5)
A.Zverev (ALL, n°3) - Bye

Cilic (CRO, n°7) - Bye
Pella (ARG) bat Djere (SER) : 6-7 (2), 6-2, 6-4
Wawrinka (SUI) bat Pouille (FRA) : 7-5, 6-3
Cecchinato (ITA, n°11) bat Dzumhur (BIH) : 4-0 abandon

Struff (ALL) bat Shapovalov (CAN, n°14) : 5-7, 6-3, 6-1
Dimitrov (BUL) bat Berrettini (ITA) : 7-5, 6-4
Bautista Agut (ESP) bat Millman (AUS) : 3-6, 6-1, 6-1
Nadal (ESP, n°2) - Bye

Vos réactions doivent respecter nos CGU.