ATP - Monfils : " Je veux lutter contre le passé "

ATP - Monfils : " Je veux lutter contre le passé "©Media365

Emmanuel LANGELLIER : publié le mardi 25 février 2020 à 11h38

Gaël Monfils, engagé cette semaine à Dubai après deux titres consécutifs à Montpellier et Rotterdam, évoque l'évolution du tennis et de sa carrière dans L'Equipe, mardi.



Vainqueur de deux tournois coup sur coup à Montpellier et Rotterdam, Gaël Monfils brille en ce début de saison 2020. Engagé cette semaine à Dubai, dont il a passé le premier tour du tournoi, lundi, le Français s'est confié dans L'Equipe sur l'évolution du tennis et de sa carrière. A 33 ans, le Français estime qu'il est parfois mal considéré.

« Je veux lutter contre le passé, assène Monfils, mardi dans le quotidien sportif. On s'en fout du passé. J'ai 33 ans et on me parle encore de trucs d'il y a dix ans. Je ne suis pas la même personne, je ne réfléchis pas pareil, j'ai envie de faire d'autre chose. Quand tu fais une nouvelle saison, tu as un nouvel objectif et tu ne réfléchis pas comme l'année précédente. Tu peux te servir du passé mais je trouve qu'on garde trop longtemps une étiquette dans le tennis ».

« Je suis 9eme mondial, si je suis une chèvre, ils sont quoi ceux qui sont derrière moi ? »

« On me parle de la demie de 2016 (perdue contre Djokovic à l'US Open), c'était il y a quatre ans ! C'est comme si on restait coincé sur un truc, s'agace le 9eme joueur mondial. Bientôt, on va me dire que je faisais pipi au lit ! (rires) Quand vous aviez 17 ans, vous avez mal fait des trucs non ? Ça m'énerve que les gens restent bloqués sur le passé. Aucune saison ne se ressemble. J'ai envie qu'on nous monte moins haut mais qu'on soit plus positif. Quand on voit comment on parle de nous, on a l'impression qu'on est des chèvres ! Je suis 9eme mondial, si je suis une chèvre, ils sont quoi ceux qui sont derrière moi ? »

Monfils : « Quand je dis que je veux gagner Roland-Garros... »

Le Français rêve encore de grandeur. Et de remporter Roland-Garros. « J'adore le sport et j'y crois encore. Quand je dis que je veux gagner Roland-Garros, c'est dur parce que j'ai pratiquement autant de chances de gagner à l'Euromillions. Il faut battre Rafa (Nadal), qui n'a jamais vraiment perdu à Roland (sauf contre Robin Söderling), que je n'ai jamais battu sur terre. Il faut battre Thiem, que je n'ai jamais battu, et qui est 2eme ou 3eme mondial sur terre. Il faut battre Novak que je n'ai jamais battu en seize rencontres. Il faut aussi battre les mecs du top 10 qui jouent très, très bien. Et après, tous les mecs de la "next gen" et les Français qui ont envie de bien jouer. On sait que c'est très dur. Quand je dis que j'ai envie de gagner Roland-Garros, ce ne sont pas des paroles en l'air, j'ai envie d'y croire, j'ai envie d'avoir une opportunité, j'ai envie de me dire : peut-être je peux m'en sortir. »

Vos réactions doivent respecter nos CGU.