ATP - Miami : Pospisil insulte le président de l'ATP en plein match, puis s'excuse

ATP - Miami : Pospisil insulte le président de l'ATP en plein match, puis s'excuse©Media365

Aurélien CANOT, Media365, publié le jeudi 25 mars 2021 à 11h14

Mercredi, avant de s'incliner face à l'Américain McDonald au premier tour du tournoi de Miami, Vasek Pospisil a complètement pété les plombs. Le Canadien s'est même permis d'insulter le président de l'ATP. Il s'est ensuite excusé sur Twitter.

Il y a du Benoît Paire chez Vasek Pospisil. Comme le Français au début du mois à Buenos Aires, le Canadien a pété les plombs, mercredi soir pour son premier match dans le tournoi de Miami. Opposé au mal classé américain Mackenzie McDonald, 120eme dans la hiérarchie, Pospisil a complètement craqué à la fin du premier set. Le 67eme mondial a tout d'abord expédié, de rage et volontairement, une balle en-dehors du stade alors que son adversaire servait pour confirmer son break d'avance et mener 5-3. Furieux, il a ensuite cogné sa raquette contre l'une des pancartes avant de fracasser son outils de travail alors qu'il s'apprêtait à servir. Le géant canadien a malgré tout poursuivi le jeu, qu'il a perdu sur un... point de pénalité, cette fois pour avoir tenu des insultes à haute voix sur le court. De quoi énerver encore plus le joueur de 30 ans vainqueur de six titres sur le circuit depuis ses débuts. Au moment du changement de côté, Pospisil a alors aggravé davantage son cas en poursuivant ses insultes, alors que l'arbitre du match le Français Arnaud Gabas lui demandait des explications pour son comportement. Et le Canadien s'en est alors pris au... président de l'ATP Andrea Gaudenzi dans des termes qui pourraient valoir une longue suspension à celui qui avait fondé l'année dernière aux côtés du numéro 1 mondial Novak Djokovic une association parallèle à l'ATP - l'association des joueurs de tennis professionnels, la PTPA - afin de faire en sorte que les intérêts des joueurs soient mieux protégés qu'ils ne le sont à l'heure actuelle.

Pospisil : « Je suis désolé pour mon comportement et mon langage »



« Le président de l'ATP m'a hurlé dessus pendant 1h30 hier lors d'une réunion des joueurs. Pendant 1h30 ! Le patron de l'ATP ! Amène‐le ici. Quel putain de trou du cul ! Si tu as envie de me disqualifier, vas‑y, j'attaquerai cette organisation avec plaisir », a lâché Pospisil, invité par l'arbitre à « aller le faire en dehors de ce court » s'il avait besoin de dire quelque chose à Gaudenzi. Le Canadien est resté sur le court, où il s'est incliné en trois sets (6-3, 4-6, 6-3). Il a ensuite présenté longuement et platement ses excuses sur Twitter, jurant qu'il n'était pas dans son état normal. « En guise d'explication, j'ai été profondément troublé lors d'une réunion entre les joueurs et les dirigeants de l'ATP hier soir (mardi), et... j'ai sous-estimé le poids de ces émotions jusqu'à ce que j'entre sur le court aujourd'hui. Encore une fois, je suis désolé pour mon comportement et pour le langage que j'ai utilisé. » Pas sûr que ces excuses ne rachèteront son cas auprès d'Andrea Gaudenzi.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.