ATP - Metz : Tsonga a rejoué

ATP - Metz : Tsonga a rejoué©Media365

Aurélie SACCHELLI, publié le lundi 17 septembre 2018 à 23h40

Jo-Wilfried Tsonga s'est incliné avec Ugo Humbert au premier tour du tournoi de double du Moselle Open ce lundi. Il s'agissait de son premier match sur le circuit ATP depuis le 10 février.

Sept mois et sept jours qu'on ne l'avait pas vu sur le circuit ATP ! Depuis son abandon en demi-finale du tournoi de Montpellier contre Lucas Pouille, Jo-Wilfried Tsonga a été opéré du ménisque début avril puis a sans cesse retardé son retour. Mais l'attente s'est terminée ce lundi, à l'occasion du premier tour du tournoi de double du Moselle Open. Associé au jeune Ugo Humbert, l'actuel 71eme mondial s'est incliné face à la paire moldavo-géorgienne Radu Albot - Nikoloz Basilashvili : 7-5, 4-6, 8-10. « Pour l'instant, ça reste fragile et frais. Evidemment que j'ai travaillé pour consolider tout ça et être en capacité de revenir en « compét' » mais je pense qu'il va me falloir du temps pour reprendre confiance en cette jambe car je l'avais dans la tête pendant un bon moment. C'est vraiment important de retrouver du temps de jeu et de la confiance dans ce genou », a confié Tsonga après son match.

La Coupe Davis dans un coin de la tête


Interrogé sur une éventuelle présence en finale de la Coupe Davis, dans moins de dix semaines, Jo-Wilfried Tsonga ne s'estime pas encore rayé de la liste, mais avoue que ce sera difficile pour lui d'intégrer l'équipe de Yannick Noah pour ce match tant attendu contre la Croatie : « Je serais heureux d'en faire partie mais pour en faire partie, ça voudra dire que j'ai gagné des matchs, que j'ai retrouvé des capacités physiques suffisantes pour pouvoir combattre en cinq sets. Il va falloir du temps. On ne sait jamais combien de temps. Ça peut prendre des semaines, des mois, parfois une année pour certains. Etant donné que le niveau en France est assez élevé, pour être susceptible de jouer dans cette équipe, ça voudra dire que je joue très bien au tennis. Pour l'instant, ce n'est pas le cas. Il me reste encore des semaines. Je ne me prends pas trop la tête. Je serai super heureux d'y être. Maintenant si je n'y suis pas, ce n'est pas la fin du monde et je les encouragerai à fond. » Le compte à rebours a débuté pour le tennisman français, et cela commencera en simple par un match contre Peter Gojowczyk, tenant du titre, au premier tour à Metz mardi soir.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.