ATP - Metz : Murray, une semaine pleine de promesses

ATP - Metz : Murray, une semaine pleine de promesses©Media365
A lire aussi

Guillaume MARION, Media365 : publié le samedi 25 septembre 2021 à 00h20

Bien qu'éliminé ce vendredi en quart de finale par Hubert Hurkacz (7-6, 6-3), Andy Murray peut être satisfait de sa semaine à Metz, même s'il ne retrouvera pas le top 100 lundi.



Le contrat rempli semble pour Andy Murray. Venu pour se tester après un résultat décevant lors du Challenger de Rennes, le Britannique va quitter Metz après une semaine globalement positive. Confronté à un gros morceau d'entrée, à savoir le Français Ugo Humbert, l'homme aux trois titres en Grand Chelem avait dû s'employer pour ne pas faire qu'un petit tour en Moselle (4-6, 6-3, 6-2). Derrière, le natif de Glasgow a enchaîné contre le Canadien Vasek Pospisil (6-3, 6-3), avant de tomber logiquement contre le Polonais Hubert Hurkacz (7-6, 6-3), ce vendredi en quart de finale du tournoi. Désireux de « jouer tous les tournois possibles » d'ici fin 2021, Murray a donc pu avoir quelques réponses sur son état physique cette semaine à Metz, après avoir disputé trois rencontres. Malheureusement pour lui, même s'il ne semble pas en faire un objectif, le joueur de 34 ans ne retrouvera pas plus de trois ans après le top 100 du classement ATP ce lundi suite à sa défaite aux portes du dernier carré.

Murray ne fait pas une fixette sur le top 100

« Je ne fais pas du top 100 un objectif en soi. Si je devais me motiver avec le classement, je viserais le top 10. Être au top du classement, oui c'est une motivation. Mais pas le top 100. Je ne sais pas pourquoi certains en font une marque si importante. D'accord, ça ouvre les tableaux des Grands Chelems. Mais ça ne marche pas pour les Masters 1000 et plein d'autres tournois. Top 60, top 50, ça offre bien plus de possibilités. Je vois beaucoup de joueurs, particulièrement au Royaume-Uni, se mettre la pression pour le top 100. Autant viser le top 60, ça ne met pas vraiment plus de pression. Moi, je veux progresser au classement pour éviter de tomber sur un top 5 au premier tour d'un gros tournoi et avoir une chance d'avancer dans le tableau. Pour ça, je dois jouer. Mais je dois surtout gagner », a en effet expliqué Murray à l'issue de sa défaite, dans des propos rapportés par L'Equipe. Reste à savoir si ce dernier sera présent lors des deux derniers Masters 1000 de la saison, à Indian Wells (10-17 octobre) et à Paris (1-7 novembre).

Vos réactions doivent respecter nos CGU.