ATP - Masters : Nadal éliminé, première pour Auger-Aliassime

ATP - Masters : Nadal éliminé, première pour Auger-Aliassime©Panoramic, Media365
A lire aussi

Aurélien CANOT, Media365, publié le mardi 15 novembre 2022 à 22h48

Battu par Casper Ruud au premier match alors qu'il participe pour la première fois au Masters, Felix Auger-Aliassime s'est repris mardi aux dépens d'un Rafael Nadal encore trop court pour pouvoir briser la belle dynamique du jeune Canadien, qui tient là sa première victoire (6-3, 6-4) dans la compétition. L'Espagnol, lui, est éliminé.



Rafael Nadal prend la porte. Pour la première fois depuis 2009, l'Espagnol a perdu ses deux matchs dans le Masters. Déjà battu par Taylor Fritz pour ses débuts dans la compétition, deux jours plus tôt, le finaliste du tournoi en 2013 s'est de nouveau incliné, mercredi à Turin contre l'un des hommes forts de cette fin de saison Felix Auger-Aliassime. Le pire pour Nadal, c'est qu'il s'est encore montré incapable de gagner un set. Le Majorquin, qui n'a encore jamais inscrit son nom au palmarès de ce Tournoi des Maîtres, est éliminé avant même de disputer son troisième match, jeudi contre Casper Ruud. A 36 ans, voilà donc le protégé de Carlos Moya contraint de renoncer à ses rêves de victoire dans ce rendez-vous qui ne lui a jamais réussi. La preuve encore cette semaine sur le court de l'Alpitour, où Nadal, logiquement dernier du groupe vert, n'a jamais trouvé la bonne carburation. Auger-Aliassime était lui aussi au point mot après son premier match, perdu contre Ruud. Le Canadien, qui participe pour la première fois au Masters, s'est offert son premier succès en dominant à la régulière (6-3, 6-4) un Nadal qui a décidément bien du mal à finir l'année.

Auger-Aliassime bien aidé par son service

Le numéro 2 mondial a pourtant bénéficié de plusieurs opportunités dans cette partie pour contrecarrer les plans de son jeune adversaire, bien décidé à ne pas attendre davantage pour goûter à une première victoire. Pour cela, le vainqueur des tournois de Florence, Anvers et Bâle (il s'était arrêté en demi-finales à Bercy, à l'aube d'un quatrième titre consécutif) a pu compter sur son service, toujours aussi efficace et qui a sorti le 6eme mondial de fâcheuses situations à plusieurs reprises, comme sur une capacité toujours plus impressionnante du joueur de 22 ans à se montrer décisif sur les points les plus importants. Une recette qui a fait chuter pour la deuxième fois de suite l'homme aux 22 sacres en Grand Chelem, beaucoup trop juste physiquement actuellement pour rivaliser avec les meilleurs. La dernière fois que Nadal avait perdu ses deux premiers matchs, il avait également perdu le troisième. Et comme cette semaine à Turin, il ne s'était pas éternisé.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.