ATP - Masters : Djokovic démarre fort, Federer chute d'entrée

ATP - Masters : Djokovic démarre fort, Federer chute d'entrée©Media365
A lire aussi

Aurélien CANOT, publié le dimanche 10 novembre 2019 à 22h57

Novak Djokovic n'a laissé que trois jeux à Matteo Berrettini (6-2, 6-1), dimanche après-midi à Londres dans le groupe Björn Borg, en ouverture du Masters. Immense favori de ce tournoi qui pourrait lui permettre de reconquérir la première place mondiale, le Serbe pouvait difficilement prendre un meilleur départ. Roger Federer, lui, a subi plus tard sa troisième défaite d'affilée contre Dominic Thiem (7-5, 7-5).

Federer chute d'entrée contre Thiem

Quel dimanche pour le couple « Domi-Kiki » ! Quelques heures après que Kristina Mladenovic a triomphé avec les Bleues en Fed Cup face aux Australienne en Australie, le compagnon de la numéro 1 française Dominic Thiem s'est lui offert sa troisième victoire de la saison et la troisième de rang également aux dépens de Roger Federer pour lancer son Masters. Beaucoup plus constant, solide dans le jeu et tranchant qu'un Federer pas dans un grand soir, ce dimanche à Londres pour son entrée en lice, l'Autrichien s'est logiquement imposé (7-5, 7-5 en 1h41) et rejoint en tête du groupe Björn Borg un Novak Djokovic expéditif un peu plus tôt en ouverture face à Matteo Berrettini. Cette fois, Thiem n'a, de surcroît, laissé aucun set au Suisse. En quarts de finale à Madrid comme en finale à Indian Wells, « RF » avait en effet mieux entamé la partie que son jeune adversaire, contraint les deux fois de combler un set de retard pour l'emporter.

Thiem, nouvelle bête noire de Federer

Dimanche, le numéro 5 mondial pris le soin de dicter immédiatement sa loi au sextuple vainqueur de l'épreuve. La bête noire de Federer (l'Autrichien mène désormais 5-2) a même breaké d'entrée le Bâlois. Ce dernier n'a pas tardé à recoller, mais il a de nouveau cédé sous la pression de l'Autrichien, à 6-5. Mené un set à rien, le « Maestro » a ensuite eu le tort de laisser filer une première balle de break, à 2-1 pour lui, puis deux autres, beaucoup plus tard dans la manche, alors que Thiem servait pour le match. Deux points perdus qui coûtent cher dans la balance, car son adversaire, lui, n'a pas tremblé à 5-5 au moment de prendre blanc le service de Federer. En réalité, le petit ami de « Kiki » n'a connu un relâchement que sur sa première balle de match, qu'il a mal négociée. Sur la deuxième, en revanche, sa puissante première balle n'a laissé aucune chance au Suisse. Au même titre que le service de Mladenovic avait poussé à la faute les Australiennes à 17 000 kilomètres de Londres. Quant à Federer, après avoir fait chou blanc dans tous les tournois du Grand Chelem cette année, il est bien parti également pour passer à côté du Masters. 


Djokovic démarre en fanfare 

Départ canon pour Novak Djokovic au Masters. Ce dimanche après-midi à Londres en ouverture du tournoi, le Serbe s'est fait expéditif face à Matteo Berrettini (6-2, 6-1 en 1h03 de jeu). Le vainqueur du dernier Wimbledon n'a fait qu'une bouchée du jeune Italien de 23 ans pour son retour dans la capitale anglaise. Beaucoup trop fort et extrêmement solide, le numéro 2 mondial et immense favori de ce Masters qui pourrait lui permettre de retrouver la place de numéro 1 lundi prochain est progressivement monté en puissance face à Berrettini, logiquement tendu en début de match, lui qui découvre cette année ce Tournoi des Maîtres auquel plus aucun Italien n'avait participé depuis 41 ans. Une crispation doublée d'un manque d'expérience évident face à un « Djoker » habitué, lui, des lieux (il dispute cette semaine son douzième Masters) qui a inévitablement débouché sur un premier break assez rapide (au douzième jeu), puis un deuxième dans la foulée, pour un premier set bouclé en une demi-heure pile par le quintuple vainqueur de l'épreuve, dont quatre fois de suite, entre 2012 et 2015.

Djokovic rejoint Becker

Le pire, c'est que le huitième mondial n'a pas tout raté. Au service notamment (71% de premiers balles passées), le demi-finaliste du dernier US Open n'a pas démérité. Malheureusement pour lui, il avait en face le meilleur relanceur du monde. Résultat : il n'a même pas gagné un point sur deux lorsqu'il a passé son premier service (47%). Écœurant, Djokovic a passé un 10-1 à son adversaire. Sans la perte de son service, à 4-0 dans le deuxième set (ce qui l'a beaucoup énervé), le récent vainqueur du Rolex Paris Masters aurait même pu infliger un 11-0 à l'Italien. La seule petite baisse de régime dans cette partie proche de la perfection de la part du Serbe, qui a égalé dimanche le nombre de de victoires au Masters de Boris Becker (36). Etant donné la prestation de Djokovic dimanche, il devrait rapidement ajouter d'autres succès encore à son compteur de Londres. Ses concurrents, Rafael Nadal en tête, sont prévenus : « Djoko » sera très dur à faire chuter. Roger Federer et Dominic Thiem, les deux prochains joueurs à se dresser sur la route du meilleur joueur de l'année, pourraient l'apprendre à leurs dépens.




La composition des deux groupes
Groupe André Agassi
Rafael Nadal (ESP)
Daniil Medvedev (RUS)
Stefanos Tsitsipas (GRE)
Alexander Zverev (ALL)

Lundi 11 novembre
15h00 : Daniil Medvedev - Stefanos Tsitsipas
21h00 :Rafael Nadal - Alexander Zverev

Groupe Björn Borg
1- Novak Djokovic (SER) : 1 victoire, 0 défaite, 2 sets gagnés, 0 set perdu
2- Dominic Thiem (AUT) : 1 victoire, 0 défaite, 2 sets gagnés, 0 set perdu
3- Roger Federer (SUI) : 0 victoire, 1 défaite, 0 set gagné, 2 sets perdus
4- Matteo Berrettini (ITA) : 0 victoire, 1 défaite, 0 set gagné, 2 sets perdus

Dimanche 10 novembre
Novak Djokovicbat Matteo Berrettini : 6-2, 6-1
Dominic Thiem
bat Roger Federer : 7-5, 7-5

Mardi 12 novembre 
15h00 :Roger Federer - Matteo Berrettini
21h00 :Novak Djokovic - Domonic Thiem

Vos réactions doivent respecter nos CGU.