ATP - Marseille : Simon s'offre Medvedev, nouvel exploit pour Bublik, Tsitsipas peut toujours croire au doublé

ATP - Marseille : Simon s'offre Medvedev, nouvel exploit pour Bublik, Tsitsipas peut toujours croire au doublé©Media365
A lire aussi

Aurélien CANOT, publié le vendredi 21 février 2020 à 20h45

Bublik a créé la sensation face à Shapovalov. Tsitsipas peut continuer de rêver du doublé. Simon a fait exploser Medvedev.

Entrer dans la tête du joueur adverse. L'expression issue du jargon tennistique ne prend jamais autant son sens que quand « l'ordinateur » désireux de faire exploser la carte mémoire d'en face se nomme Gilles Simon. Le break subi d'entrée par le Niçois n'a rien changé à la donne, vendredi en quarts de finale face à Daniil Medvedev. Malgré cette entame ratée, le vétéran français a rapidement déboussolé le Russe. Gêné par le jeu de Simon, déréglé, le Russe a très vite perdu le fil. Medvedev a tenu jusqu'à 4-4 avant de complètement lâcher, et de ne plus marquer le moindre jeu du match (6-4, 6-0, 1h08 de jeu), certes sans chercher réellement à se battre dans la deuxième manche. Un véritable exploit de la part du 58eme mondial, parvenu à faire craquer le numéro 5 mondial et finaliste du dernier US Open et tennistiquement et mentalement. « Daniil a un jeu qui me convient », a avoué le vainqueur ensuite. La réciproque n'est pas vraie. En revanche, la récompense pour « Gilou » est méritée et belle, avec une première demi-finale depuis celle de l'année dernière au Queen's pour le vétéran français, vainqueur à deux reprises (2007 et 2015) du tournoi. Et pourquoi pas une troisième fois cette année ? Simon devra d'abord écarter de sa route Felix Auger-Aliassime samedi en demi-finales. Et vu la belle copie du jeune Canadien face à Egor Gerasimov (7-5, 6-2) vendredi, le Niçois risque d'avoir du mal à retrouver le goût d'une finale à Marseille.


Nouvel exploit pour Bublik

Depuis qu'il a crié publiquement son... dégoût pour le tennis (« Pour tout vous dire, je ne vois pas de point positif à être joueur de tennis, je dois me farcir cette saleté de sport chaque jour », déclarait l'intéressé dans L'Equipe en début de semaine), Alexander Bublik (22 ans), ce tennisman qui assure ne jouer que pour l'argent, n'a jamais semblé aussi fort. Sur la lancée de son exploit du tour précédent contre Benoît Paire, tête de série numéro 6 du tournoi, le jeune Biélorusse a créé une nouvelle sensation, vendredi en quarts de finale à Marseille en s'offrant cette fois Denis Shapovalov (7-5, 4-6, 6-3, 2h16 de jeu). Rejoint à un set partout par le Canadien, breaké à 6-5 dans la première manche, le 55eme mondial s'y est pris en deux temps ensuite (Shapovalov, breaké d'entrée, avait réussi à recoller dès le jeu suivant) pour distancer le numéro 15 mondial et tête de série numéro 4 de cet Open 13, incapable cette fois de combler son retard.


Tsitsipas toujours dans le coup pour le doublé

Vainqueur à sa première balle de match, le héros tant controversé de la semaine après ses propos qui ont fait polémique défiera en demi-finales le numéro 6 mondial Stefanos Tsitsipas, l'autre grand favori du tournoi avec Daniil Medvedev et tenant du titre de surcroît. Comme pour se prouver que finalement, le tennis, ce n'est peut-être pas si terrible que ça. Surtout quand ça gagne. Comme c'est le cas depuis le début de la semaine à Marseille pour Bublik. Reste à savoir si la belle aventure de l'invité surprise du dernier carré se poursuivra plus longtemps. Son futur adversaire a en effet fait preuve de beaucoup de sérieux pour écarter Vasek Pospisil de sa route (7-5, 6-3, 1h27) et rester ainsi en course pour le doublé. Jamais breaké dans cette partie, le Grec mal en point en ce début de saison (il n'avait encore jamais atteint les demies en 2020) a pris en revanche, lui, à trois reprises le service du Canadien finaliste à Montpellier récemment pour valider avec beaucoup de sérieux son billet pour le dernier carré. Le numéro 6 mondial est prévenu toutefois : Bublik est capable de tout cette semaine dans les Bouches du Rhône.



MARSEILLE (France, ATP 250, dur indoor, 769 670€)
Tenant du titre : Stefanos Tsitsipas (GRE)

Demi-finales
Simon (FRA) - Auger-Aliassime (CAN, n°7)
Bublik (KAZ) - Tsitsipas (GRE, n°2)

Quarts de finale
Simon (FRA) bat Medvedev (RUS, n°1) : 6-4, 6-0
Auger-Aliassime (CAN, n°7) bat Gerasimov (BIE, Q) : 7-5, 6-2
Bublik (KAZ) bat Shapovalov (CAN, n°4) : 7-5, 4-6, 6-3
Tsitsipas (GRE, n°2) bat Pospisil (CAN) : 7-5, 6-3

Huitièmes de finale
Medvedev (RUS, n°1) bat Sinner (ITA) : 1-6, 6-1, 6-2
Simon (FRA) bat Bedene (SLO) : 7-6 (6), 6-4
Gerasimov (BIE, Q) bat Goffin (BEL, n°3) : 6-4, 7-6 (5)
Auger-Aliassime (CAN, n°7) bat Herbert (FRA) : 6-0, 6-7 (6), 7-6 (9)

Bublik (KAZ) bat Paire (FRA, n°6) : 3-6, 6-4, 6-4
Shapovalov (CAN, n°4) bat Cilic (CRO) : 6-4, 4-6, 6-2
Pospisil (CAN) bat Hurkacz (POL, n°8) : 6-3, 6-4
Tsitsipas (GRE, n°2) bat Ymer (SUE) : 6-1, 6-3

1er tour
Medvedev (RUS, n°1) - Bye
Sinner (ITA) bat Gombos (SLQ, Q) : 6-4, 7-6 (5)
Simon (FRA) bat Mayot (FRA, WC) : 6-4, 7-6 (3)
Bedene (SLO) bat Khachanov (RUS, n°5) : 4-6, 6-4, 7-5

Goffin (BEL, n°3) - Bye
Gerasimov (BIE, Q) bat Novak (AUT, Q) : 7-6 (3), 6-3
Herbert (FRA) bat Kukushkin (KAZ) : 7-6 (4), 6-4
Auger-Aliassime (CAN, n°7) bat Travaglia (ITA) : 6-7 (3), 7-6 (8), 6-3

Paire (FRA, n°6) bat Barrère (FRA, WC) : 6-4, 7-6 (1)
Bublik (KAZ) bat Fucsovics (HUN) : 6-4, 7-5
Cilic (CRO) bat Ivashka (BIE, Q) : 3-6, 7-6 (5), 6-4
Shapovalov (CAN, n°4) - Bye

Hurkacz (POL, n°8) bat Hoang (FRA, WC) : 6-4, 6-1
Pospisil (CAN) bat Ruusuvuori (FIN, LL) : 7-6 (6), 6-3
Ymer (SUE) bat Gasquet (FRA) : 6-3, 3-6, 7-5
Tsitsipas (GRE, n°2) - Bye

Vos réactions doivent respecter nos CGU.