ATP - Marseille : Le "déclic" de Bonzi

ATP - Marseille : Le "déclic" de Bonzi©Panoramic, Media365
A lire aussi

Thomas Siniecki, Media365 : publié le vendredi 18 février 2022 à 22h22

Le tournoi de Marseille continue de se dérouler comme dans un rêve pour Benjamin Bonzi, qui n'a laissé aucune chance en quarts de finale à Aslan Karatsev, demi-finaliste de l'Open d'Australie l'an passé et qui a su confirmer depuis.



Benjamin Bonzi n'avait jamais battu de top 50 dans sa carrière. Il a fait bien mieux que ça vendredi, en quarts de finale à Marseille, en expédiant le n°15 mondial Aslan Karatsev (6-1, 6-3). "C'est ouf, ça va super vite, les progrès sont très rapides. Il ne faut pas s'enflammer non plus, ce n'est pas une fin en soi. Il faut garder les pieds sur terre, il y a encore un match à préparer." Et quel match, cette demi-finale à domicile face à Andrey Rublev qui donne inévitablement le sentiment d'un gros coup à jouer pour le 69eme mondial, tant le n°7 à l'ATP a dû cravacher pour sortir successivement Richard Gasquet et Lucas Pouille (à chaque fois en trois sets).

"Il fallait apprendre à gérer"

Nanti d'une incroyable série de plus de 20 victoires en Challenger l'an dernier, voilà Bonzi qui éclate désormais sur le grand circuit. "J'avais besoin d'expérience à ce niveau, sans affolement. Il fallait apprendre à gérer. Je me sens de mieux en mieux, c'est un déclic. Il s'agit de ma plus grosse victoire, je n'étais pas passé loin plein de fois l'an dernier, mais voilà ça vient petit à petit et c'est cool !"


L'influence du lieu joue-t-elle ? En tout cas, "c'est un des endroits où je me sens le mieux et où mon équilibre est le meilleur" : "A la base, je suis de Nîmes, mais j'habite à Marseille depuis deux ans. Je m'y entraîne tous les jours et j'adore. J'ai été formé à Paris plus jeune, puis Toulouse et voilà Marseille avec mon coach Lionel Zimbler. C'est incroyable, un beau petit clin d'oeil à cette ville que j'aime beaucoup." Il lui faudra gagner le tournoi pour atteindre le meilleur classement de sa carrière et frapper à la porte du top 50. Même en cas de succès grand luxe samedi, il ne serait au mieux que 61eme, lui qui a déjà été 60eme mondial au mois de novembre.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.