ATP - Majorque : Medvedev sèchement battu par Bautista Agut, Tsitsipas lâche un set

ATP - Majorque : Medvedev sèchement battu par Bautista Agut, Tsitsipas lâche un set©Media365

Marie Mahé, Media365, publié le jeudi 23 juin 2022 à 20h43

Du côté de Majorque, Daniil Medvedev, tenant du titre, a été sèchement battu par Roberto Bautista Agut. En revanche, et malgré un set lâché, Stefanos Tsitsipas verra bien le dernier carré.



Daniil Medvedev tombe de haut. Ce jeudi, le tenant du titre russe, numéro un mondial et tête de série n°1, a été sèchement battu, en quarts de finale du tournoi ATP 250 de Majorque en Espagne, sur gazon, par l'Espagnol Roberto Bautista Agut, 20eme joueur mondial et tête de série n°5, en deux manches (6-3, 6-2) et 1h11 de jeu. Dans la première manche, le Russe a été breaké blanc d'entrée, avant de sauver deux balles de double-break dans la foulée, tout en n'ayant pas réussi à convertir sa balle de débreak juste après. Fort de cet avantage toujours en poche, l'Espagnol a conclu ce premier set, à sa deuxième opportunité (6-3). Enfin, dans la deuxième et dernière manche, à 1-1, Daniil Medvedev a de nouveau été breaké blanc. A 4-2, le mieux classé des deux a sauvé une balle de double-break, avant de s'incliner sur la deuxième, pour ensuite laisser filer le match dans la foulée (6-2).

Tsitsipas a été accroché

Pour Stefanos Tsitsipas, ce fut aussi compliqué, mais à l'arrivée, la victoire est au bout. Le Grec a validé son ticket pour le dernier carré, après son succès contre l'Américain Marcos Giron, 67eme joueur mondial, en trois manches (7-6 (5), 4-6, 6-3) et 2h35 de jeu. Dans la première manche, et malgré une première balle sauvée, l'Américain a alors perdu son service à 2-2, avant de recoller à 4-4. A 5-5, les deux joueurs se sont ensuite pris chacun un service, pour aller au tie-break. Un jeu décisif glané par le Grec, à sa première opportunité (7-6 (5)). Dans la deuxième manche, Marcos Giron a obtenu une première balle de break à 1-1, puis deux autres à 3-3, avant de prendre enfin le service de son adversaire du jour, au meilleur des moments, soit à 4-4, pour égaliser à une manche partout, dans la foulée, sur un ultime jeu blanc (6-4). Enfin, dans la troisième et dernière manche, le moins bien classé des deux a obtenu deux balles de break d'entrée, avant de sauver, à son tour, une balle de break puis de céder, au pire des moments, soit à 3-4. Stefanos Tsitsipas n'a ensuite plus eu qu'à conclure, sur sa deuxième balle de match (6-3).

Vos réactions doivent respecter nos CGU.