ATP - Madrid : Tsitsipas crée l'exploit, Djokovic solide

ATP - Madrid : Tsitsipas crée l'exploit, Djokovic solide©Media365
A lire aussi

Aurélien CANOT, publié le dimanche 12 mai 2019 à 00h01

Auteur selon lui de son meilleur match de la saison sur terre battue, Novak Djokovic a stoppé en deux sets remportés au jeu décisif (7-6, 7-6, 2h22) l'élan de Dominic Thiem, samedi en demi-finales à Madrid. Le numéro 1 mondial retrouve ainsi le goût d'une finale, un peu moins de quatre mois après son sacre à l'Open d'Australie. Il affrontera Stefanos Tsitsipas. Le Grec s'est offert Rafael Nadal (6-4, 2-6, 6-3). L'Espagnol s'arrête en demi-finales d'un tournoi sur terre battue pour la troisième fois de suite.



Mais qu'arrive-t-il à Rafael Nadal ? Le meilleur joueur du monde sur terre battue avait l'habitude depuis ses débuts de ne laisser que des miettes à ses adversaires quand il ne décidait pas de jouer les rouleaux compresseurs du premier au dernier point. Une belle mécanique qui semble s'être enrayée cette année. Et alors que la saison sur terre est déjà bien entamée et que Roland-Garros approche à grands pas, Nadal, lui, est toujours au point mort. Aucun titre sur sa surface préférée et désormais trois accrocs de rang aux portes de la finale. De la même manière qu'il avait été éjecté par Fabio Fognini en demi-finales de Monte-Carlo et par Dominic Thiem, la semaine suivante au même stade du tournoi à Barcelone, le Majorquin a chuté sur l'avant-dernière marche, ce samedi à Madrid sur ses terres en trois manches (6-4, 2-6, 6-3) et 2h36 de jeu face à un Stefanos Tsitsipas qui s'affirme de plus en plus comme un monstre du circuit. Au lendemain de sa victoire face au numéro 3 mondial Alexander Zverev, le prodige grec de 20 ans s'est cette fois offert une revanche somptueuse face à un Nadal qui l'avait balayé en début d'année sur dur, à l'Open d'Australie (6-2, 6-4, 6-0). Joueur ô combien talentueux, le vainqueur du tournoi d'Estoril la semaine dernière a montré qu'il avait également tout des plus grands de son sport sur le plan mental.

Les oreilles et la queue pour Tsitsipas 

Capable de trouver des angles impossibles ou de remporter des points irréels, le tout en affichant un coffre physique étonnant en dépit de son gabarit (il mesure 1,93 m), l'Athénien a affiché une force de caractère folle face à l'Espagnol. Breaké à deux reprises dans la première manche, il a tout d'abord réussi à s'accrocher avant de renverser le numéro 2 mondial. Ce dernier, vexé, a retrouvé dans sa superbe dans la deuxième manche, rappelant à son jeune adversaire qui était le patron de la terre battue. Après pareille correction (6-2 en 37 minutes de jeu), peu de joueurs auraient trouvé la force de se relever. Tsitsipas, si. Pas du tout déboussolé par ce score similaire à ceux sur lesquels Nadal avait expédié ses trois sets à Melbourne en demi-finales, le neuvième mondial s'est rapidement refait une santé. Mieux : il a breaké trois fois le roi de Roland-Garros en cinq jeux alors que le concerné n'avait pas concédé la moindre balle de break dans la manche précédente. Au bord du gouffre devant ses fans, médusés, le « Taureau de Manacor » a retardé la mise à mort, en revenant de 5-2 contre lui à 5-3. Mais sur le jeu suivant, les dernières banderilles de Tsitsipas ont fini par l'achever logiquement, au bout de la quatrième balle de match en faveur du Grec, qui mérite amplement les oreilles et la queue dans cette arène pourtant acquise à la cause du « Taureau ». Alors que tout Madrid frémissait à l'avance à la finale de rêve entre Nadal et Djokovic qui se dessinait, le public du Manolo Santana aura donc droit à des retrouvailles entre Tsitsipas et le numéro 1 mondial. La seule fois que les deux hommes se sont rencontrés, le Grec avait surpris le Serbe en trois sets (6-3, 6-7, 6-3). Djokovic est prévenu. Nadal, lui, peut s'inquiéter.

Djokovic, première depuis Melbourne

Tombeur de Rafael Nadal à Barcelone avant de triompher en Catalogne comme il l'avait déjà fait à Indian Wells puis de sa victime en Californie Roger Federer, vendredi en quarts de finale à Madrid, Dominic Thiem avait tout d'un épouvantail avant de se frotter samedi à un Novak Djokovic toujours en quête d'une victoire référence pour lancer véritablement sa saison sur terre battue, un mois et demi après son fiasco de la tournée américaine. Malheureusement pour lui, le jeune Autrichien finaliste du dernier Roland-Garros s'est heurté samedi à un mur au moment de pouvoir poursuivre sa superbe série (huit victoires consécutifs, dont ces deux succès de prestige contre Nadal et Federer). Le Serbe, exempté de quart de finale à valeur de test face à Marin Cilic suite au forfait du Croate, malade, a fait preuve d'une solidité de tous les instants pour parvenir à stopper l'élan du numéro 5 mondial en deux sets remportés tous deux au jeu décisif (7-6, 7-6) et une durée totale de 2h22 de jeu. Revenu de loin la veille face à Federer, le héros de Barcelone semblait pourtant avoir fait le plus dur en s'emparant du service de Djokovic dès sa deuxième mise en jeu pour prendre rapidement les devants.

Première finale depuis Melbourne pour Djokovic

Mais la tête de série numéro 1 du tournoi n'a pas tardé à réagir et à recoller pour ne laisser un peu plus tard que deux points dans ce premier tie-break du match à son adversaire, qui avait pourtant marqué le premier point. Dans le set suivant, le compagnon de Kristina Mladenovic a mis la barre plus haut encore en compensant d'abord un break de retard puis en obligeant le « Djoker » à servir ensuite dos au mur, à 6-5 en faveur de Thiem. Le mur serbe ne s'est pas fissuré pour autant. Pas davantage en tout cas que dans le premier set de cette partie que le meilleur joueur du moment n'a pas hésité à qualifier après-coup de « meilleur match de sa saison sur terre ». A voir sa nouvelle démonstration dans le second jeu décisif de cette demi-finale, tout laisse penser qu'il disait juste. L'Autrichien, déjà au bord de la rupture, ne s'est d'ailleurs accroché que le temps de six points (3-3) et un ultime coup d'accélérateur du roi « Djoko », de retour en finale pour la première fois depuis son triomphe à Melbourne. Mais pas face à Nadal.

MADRID (Espagne, Masters 1000, terre battue, 6 536 160€)
Tenant du titre : Alexander Zverev (ALL)

Finale
Djokovic (SER, n°1) - Tsitsipas (GRE, n°8)

Demi-finales
Djokovic (SER, n°1) bat Thiem (AUT, n°5) : 7-6 (2), 7-6 (4)
Tsitsipas (GRE, n°8) bat Nadal (ESP, n°2) : 6-4, 2-6, 6-3

Quarts de finale
Djokovic (SER, n°1) bat Cilic (CRO, n°9) : forfait
Thiem (AUT, n°5) bat Federer (SUI, n°4) : 3-6, 7-6 (11), 6-4
Tsitsipas (GRE, n°8) bat A.Zverev (ALL, n°3) : 7-5, 3-6, 6-2
Nadal (ESP, n°2) bat Wawrinka (SUI) : 6-1, 6-2

Huitièmes de finale
Djokovic (SER, n°1) bat Chardy (FRA) : 6-1, 7-6 (2)
Cilic (CRO, n°9) bat Djere (SER) : 4-6, 6-3, 6-2
Federer (SUI, n°4) bat Monfils (FRA, n°15) : 6-0, 4-6, 7-6 (3)
Thiem (AUT, n°5) bat Fognini (ITA, n°10) : 6-4, 7-5

Tsitsipas (GRE, n°8) bat Verdasco (ESP) : 6-3, 6-4
A.Zverev (ALL, n°3) bat Hurkacz (POL, Q) : 3-6, 6-4, 6-4
Wawrinka (SUI) bat Nishikori (JAP, n°6) : 6-3, 7-6 (3)
Nadal (ESP, n°2) bat Tiafoe (USA) : 6-3, 6-4

2eme tour
Djokovic (SER, n°1) bat Fritz (USA, Q) : 6-4, 6-2
Chardy (FRA) bat Schwartzman (ARG) : 6-1, 6-2
Cilic (CRO, n°9) bat Struff (ALL) : 4-6, 6-3, 6-4
Djere (SER) bat Del Potro (ARG, n°7) : 6-3, 2-6, 7-5

Federer (SUI, n°4) bat Gasquet (FRA) : 6-2, 6-3
Monfils (FRA, n°15) bat Fucsovics (HUN) : 1-6, 6-4, 6-2
Fognini (ITA, n°10) bat Millman (AUS) : 6-2, 6-2
Thiem (AUT, n°5) bat Opelka (USA, Q) : 6-7 (2), 6-3, 1-0 abandon

Tsitsipas (GRE, n°8) bat Mannarino (FRA, LL) : 6-2, 7-5
Verdasco (ESP) bat Khachanov (RUS, n°11) : 6-7 (4), 6-1, 7-6
Hurkacz (POL, Q) bat Pouille (FRA) : 7-5, 6-1
A.Zverev (ALL, n°3) bat Ferrer (ESP, WC) : 6-4, 6-1

Nishikori (JAP, n°6) bat Dellien (BOL, Q) : 7-5, 7-5
Wawrinka (SUI) bat Pella (ARG) : 6-3, 6-4
Tiafoe (USA) bat Kohlschreiber (ALL) : 6-4, 3-6, 6-3
Nadal (ESP, n°2) bat Auger-Aliassime (CAN, WC) : 6-3, 6-3

1er tour
Djokovic (SER, n°1) - Bye
Fritz (USA, Q) bat Dimitrov (BUL) : 7-6 (8), 7-6 (4)
Chardy (FRA) bat Ramos Viñolas (ESP, Q) : 6-2, 4-6, 7-5
Schwartzman (ARG) bat Cecchinato (ITA, n°16) : 6-0, 4-6, 6-1

Cilic (CRO, n°9) bat Klizan (SLQ, Q) : 6-4, 2-6, 7-6 (0)
Struff (ALL) bat Kyrgios (AUS) : 7-6, 6-4
Djere (SER) bat Lajovic (SER) : 6-4, 6-4
Del Potro (ARG, n°7) - Bye

Federer (SUI, n°4) - Bye
Gasquet (FRA) bat Davidovich Fokina (ESP, WC) : 7-5, 7-6 (5)
Fucsovics (HUN) bat Goffin (BEL) : 6-4, 7-5
Monfils (FRA, n°15) bat Seppi (ITA) : 6-3, 6-1

Fognini (ITA, n°10) bat Edmund (GBR) : 6-4, 6-3
Millman (AUS) bat Johnson (USA) : 7-6 (5), 7-6 (5)
Opelka (USA, Q) bat Carreño Busta (ESP) : 7-6 (5), 6-4
Thiem (AUT, n°5) - Bye

Tsitsipas (GRE, n°8) - Bye
Mannarino (FRA, LL) bat Sousa (POR) : 7-5, 5-7, 6-1
Verdasco (ESP) bat Albot (MDA) : 6-2, 3-6, 6-1
Khachanov (RUS, n°11) bat Munar (ESP, WC) : 6-4, 7-6, 6-3

Pouille (FRA) bat Coric (CRO, n°13) : 6-3, 7-5
Hurkacz (POL, Q) bat De Minaur (AUS) : 6-3, 6-4
Ferrer (ESP, WC) bat Bautista Agut (ESP) : 6-4, 4-6, 6-4
A.Zverev (ALL, n°3) - Bye

Nishikori (JAP, n°6) - Bye
Dellien (BOL, Q) bat Simon (FRA) : 4-6, 6-1, 7-6 (4)
Wawrinka (SUI) bat Herbert (FRA, Q) : 6-2, 6-3
Pella (ARG) bat Medvedev (RUS, n°12) : 6-2, 1-6, 6-3

Tiafoe (USA) bat Basilashvili (GEO, n°14) : 6-7, 6-3, 6-4
Kohlschreiber (ALL) bat Kukushkin (KAZ) : 6-2, 7-6
Auger-Aliassime (CAN, WC) bat Shapovalov (CAN) : 6-2, 7-6 (7)
Nadal (ESP, n°2) - Bye

Vos réactions doivent respecter nos CGU.