ATP - Lyon : Pouille balayé d'entrée

ATP - Lyon : Pouille balayé d'entrée©Panoramic, Media365
A lire aussi

Aurélien CANOT, Media365, publié le lundi 16 mai 2022 à 14h44

A une semaine du coup d'envoi de Roland-Garros, Lucas Pouille, qui bénéficiera d'une invitation pour le tournoi parisien, n'a pas existé (6-3, 6-1) face à l'Allemand Oscar Otte, 60eme au classement. Le Nordiste a notamment payé sa faillite au service.


Le tournoi de Lyon est déjà terminé pour Lucas Pouille. Le Nordiste, qui s'était réconcilié le temps d'un match avec son tennis à Madrid en s'offrant Karen Khachanov au premier tour, est retombé dans ses travers, ce lundi dans le Rhône, où il s'est fait balayer d'entrée (6-1, 6-3 en 1h10 de jeu) par l'Allemand Oscar Otte, 60eme au classement. Une nouvelle fois méconnaissable malgré beaucoup de bonne volonté, l'ancien numéro 1 français aujourd'hui 163eme au classement n'a jamais posé aucun problème à son adversaire. Au contraire, le demi-finaliste de l'Open d'Australie 2019 a constamment subi face à un Otte très agressif et visiblement venu sur le court pour faire le point le plus rapidement possible. Malheureusement pour Pouille, l'Allemand y est parvenu presque à chaque fois et c'est presque en spectateur que celui qui avait été longtemps éloigné des courts pour soigner une douleur au coude droit a vu défiler les points dans cette partie qui a vu le 60eme mondial signer son premier break à 3-2 en sa faveur.

Pouille abandonné par son service 

Le Français, tout de suite asphyxié, était alors déjà proche de la rupture, et trois autres breaks ont suivi pour une victoire très nette à l'arrivée de l'Allemand, qui sera opposé à Sebastian Baez (que Benjamin Bonzi aurait dû affronter, mais le vainqueur du tournoi d'Aix-en-Provence a préféré s'offrir une semaine de repos avant Roland-Garros pour pouvoir aborder le rendez-vous parisien en pleine possession de ses moyens), qui a battu son compatriote argentin Tomas Etcheverry 6-2, 6-1 sans perdre son service. Il faut dire que Pouille n'a pas été aidé face au demi-finaliste à Munich le mois dernier par son service, resté aux vestiaires ce lundi. Le pourcentage de notre représentant en première balle sur ce match (37%) ainsi que son nombre impressionnant de doubles fautes (8) en attestent. Dans ces conditions, l'ancien membre du Top 10 ne pouvait pas espérer autre chose qu'une nouvelle désillusion. A une semaine de Roland-Garros (Pouille a été invité dans le grand tableau par les organisateurs), c'est très inquiétant.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.