ATP : Lescure et Okala suspendus à vie

ATP : Lescure et Okala suspendus à vie©panoramic, Media365

Aurélie SACCHELLI, Media365, publié le samedi 10 décembre 2022 à 10h12

Les tennismen français Jules Okala et Mick Lescure, qui n'ont jamais été mieux classés que 338eme et 487eme mondiaux, ont été suspendus à vie pour avoir truqué des matchs.


On ne reverra plus Jules Okala et Mick Lescure sur un court de tennis professionnel ! Les deux joueurs français ont été suspendus à vie par l'Agence internationale de l'intégrité du tennis (ITIA), suite à des enquêtes menées en France et en Belgique, pour avoir truqué de nombreux matchs depuis 2014. Ils ne pourront pas non plus assister au moindre match officiel de tennis. Jules Okala, né dans le Val d'Oise et aujourd'hui âgé de 25 ans, a été classé au mieux 338eme à l'ATP, en mars 2020 après un huitième de finale au tournoi ITF (la D3 du tennis) à Antalya. Il est accusé d'avoir truqué sept matchs et devra s'acquitter d'une amende 15 000 dollars. Son dernier match officiel remonte à février dernier au tournoi ITF de Santo Domingo et sa dernière victoire à janvier 2021. Il a glané un total de 67 112 dollars durant sa carrière.

Huit matchs truqués pour Lescure

Mick Lescure, quant à lui, est né en Seine-St-Denis et est âgé de 29 ans. Il a atteint le 497eme rang mondial en août 2018 après une victoire au tournoi ITF de Pozoblanco (en battant durant la semaine un certain Sebastian Baez, aujourd'hui 43eme mondial). Il s'est rendu coupable d'avoir truqué huit matchs, et devra payer 40 000 dollars d'amende (il a gagné 77 092 dollars durant sa carrière). Lescure n'a plus joué sur le circuit depuis mars dernier et le tournoi ITF de Créteil, et n'a plus gagné un match depuis septembre 2019, à Nevers. Mais il a disputé en mai dernier les Jeux d'Asie du Sud-Ouest, sous les couleurs du Laos, où il s'est incliné en demi-finale.

Un réseau international de corruption ?

Les deux joueurs avaient été arrêtés en janvier 2019 par la police et placés en garde à vue, alors qu'ils s'apprêtaient à disputer le tournoi de Bressuire, dans les Deux-Sèvres. A l'époque, L'Equipe avait révélé que les deux Français (mais aussi beaucoup d'autres joueurs de différents pays) étaient possiblement liés à un personnage d'origine arménienne habitant en Belgique, Grigor S, et ses complices, qui auraient engrangé des centaines de milliers d'euros de gains après avoir parié sur le deuxième set de matchs dont ils s'étaient assuré du résultat. Ils proposaient 3000 euros à chaque joueur pour truquer le match.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.